Justification au premier euro

 

 

 

Éléments transversaux au programme

 

 

 

 

Autorisations d’engagement

Crédits de paiement

Numéro et intitulé de l’action
 / sous-action

Titre 2
Dépenses
de personnel

Autres titres

Total

Titre 2
Dépenses
de personnel

Autres titres

Total

 06

Dissuasion

 

2 917 610 238

2 917 610 238

 

3 297 003 432

3 297 003 432

 06-13

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion SNLE NG 

 

99 350 000  

99 350 000

 

285 690 000

285 690 000

 06-14

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion M51 

 

909 543 616  

909 543 616

 

777 642 060

777 642 060

 06-15

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion SNLE NG : adaptation M51 

 

182 170 000  

182 170 000

 

123 652 451

123 652 451

 06-16

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion - Mirage 2000 N - K3 

 

33 287 000  

33 287 000

 

31 384 000

31 384 000

 06-17

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion - Air sol moyenne portée amélioré (ASMPA) 

 

100 180 000  

100 180 000

 

272 997 061

272 997 061

 06-18

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion Simulation 

 

544 200 000  

544 200 000

 

527 400 000

527 400 000

 06-19

Assurer la crédibilité technique de la dissuasion - Autres opérations 

 

549 886 500  

549 886 500

 

615 380 553

615 380 553

 06-22

Assurer la crédibilité opérationnelle de la dissuasion - soutien et mise en oeuvre des forces - toutes opérations 

 

273 562 000  

273 562 000

 

530 390 396

530 390 396

 06-23

Assurer la crédibilité technique de la posture - toutes opérations 

 

225 431 122  

225 431 122

 

132 466 911

132 466 911

 07

Commandement et maîtrise de l’information

 

2 087 263 809

2 087 263 809

 

882 804 760

882 804 760

 07-24

Commander et conduire - Système de commandement et de conduite des opérations aériennes (SCCOA) 

 

339 428 110  

339 428 110

 

37 644 820

37 644 820

 07-25

Commander et conduire - OE SIC TERRE et programmes rattachés 

 

215 142 100  

215 142 100

 

159 466 709

159 466 709

 07-26

Commander et conduire - Système d’information du 21ème siècle (SIC 21) 

 

19 802 194  

19 802 194

 

23 997 494

23 997 494

 07-27

Commander et conduire - Données numériques géographiques et 3D (DNG 3D) 

 

12 784 600  

12 784 600

 

24 602 503

24 602 503

 07-28

Commander et conduire - Autres opérations 

 

73 736 636  

73 736 636

 

107 520 101

107 520 101

 07-31

Communiquer - SOCRATE 

 

22 504 000  

22 504 000

 

4 109 943

4 109 943

 07-32

Communiquer - SYRACUSE III 

 

229 395 300  

229 395 300

 

31 488 082

31 488 082

 07-33

Communiquer - Moyen d’élongation pour les communications HF interarmées et OTAN en réseau (MELCHIOR) 

 

73 138 000  

73 138 000

 

8 125 538

8 125 538

 07-34

Communiquer - Poste radio VHF 4ème génération (PR4G-VS4-IP) 

 

21 960 000  

21 960 000

 

12 550 854

12 550 854

 07-35

Communiquer - Autres opérations 

 

337 258 790   

337 258 790

 

65 687 606

65 687 606

 07-38

Renseigner, surveiller, acquérir et reconnaître - HELIOS II 

 

6 402 000  

6 402 000

 

22 360 053

22 360 053

 07-39

Renseigner, surveiller, acquérir et reconnaître - Autres opérations 

 

735 712 079  

735 712 079

 

385 251 057

385 251 057

 08

Projection - mobilité - soutien

 

1 334 965 632

1 334 965 632

 

900 203 658

900 203 658

 08-42

Projeter les forces - Avion de transport futur (A400M) 

 

674 300 000  

674 300 000

 

407 200 000

407 200 000

 08-43

Projeter les forces - Autres opérations 

 

79 934 659  

79 934 659

 

165 755 572

165 755 572

 08-46

Assurer la mobilité - Rénovation Cougar 

 

36 600 000  

36 600 000

 

20 100 000

20 100 000

 08-47

Assurer la mobilité - Hélicoptère NH 90 

 

323 900 000  

323 900 000

 

121 541 832

121 541 832

 08-48

Assurer la mobilité - Autres opérations 

 

147 626 126  

147 626 126

 

148 687 216

148 687 216

 08-51

Maintenir le potentiel ami et autre - Porteur polyvalent terrestre (PPT) 

 

65 000 000  

65 000 000

 

 

 

 08-53

Maintenir le potentiel ami et autre - Autres opérations 

 

7 604 847  

7 604 847

 

36 919 038

36 919 038

 09

Engagement et combat

 

11 918 272 620

11 918 272 620

 

4 100 720 356

4 100 720 356

 09-56

Frapper à distance - Missile de croisière naval (MDCN) 

 

480 000 000  

480 000 000

 

97 360 000

97 360 000

 09-57

Frapper à distance - Deuxième porte-avions(PA2) 

 

0  

0

 

2 594 267

2 594 267

 09-58

Frapper à distance - Armement air-sol modulaire (AASM) 

 

221 040 000  

221 040 000

 

41 098 444

41 098 444

 09-59

Frapper à distance - RAFALE 

 

4 709 182 360  

4 709 182 360

 

1 514 765 002

1 514 765 002

 09-60

Frapper à distance - Automoteur à roues de 155mm/52 cal. (CAESAR) 

 

34 000 000  

34 000 000

 

54 723 650

54 723 650

 09-61

Frapper à distance - Autres opérations 

 

134 787 223  

134 787 223

 

266 195 903

266 195 903

 09-65

Opérer en milieu hostile - Fantassin à équipement et liaisons intégrés (FELIN) 

 

457 011 579  

457 011 579

 

173 100 000

173 100 000

 09-66

Opérer en milieu hostile - Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI) 

 

1 079 750 000  

1 079 750 000

 

311 823 564

311 823 564

 09-67

Opérer en milieu hostile - Rénovation AMX 10 RC 

 

15 173 999  

15 173 999

 

33 301 629

33 301 629

 09-68

Opérer en milieu hostile - Hélicoptère HAP/HAD TIGRE 

 

493 000 000  

493 000 000

 

219 180 000

219 180 000

 09-69

Opérer en milieu hostile - Future torpille lourde (FTL) 

 

7 955 227  

7 955 227

 

43 778 456

43 778 456

 09-70

Opérer en milieu hostile - Torpille MU 90 

 

0  

0

 

29 700 000

29 700 000

 09-71

Opérer en milieu hostile - Evolution Exocet 

 

33 540 000  

33 540 000

 

16 990 000

16 990 000

 09-72

Opérer en milieu hostile - Véhicule haute mobilité (VHM) 

 

86 126 968  

86 126 968

 

5 000 000

5 000 000

 09-73

Opérer en milieu hostile - Frégates multi-missions (FREMM) 

 

2 300 000 000  

2 300 000 000

 

489 700 000

489 700 000

 09-74

Opérer en milieu hostile - SNA Barracuda 

 

1 359 463 872  

1 359 463 872

 

374 404 971

374 404 971

 09-75

Opérer en milieu hostile - Autres opérations et conduire des opérations spéciales 

 

507 241 392  

507 241 392

 

427 004 470

427 004 470

 10

Protection et sauvegarde

 

474 091 378

474 091 378

 

867 804 174

867 804 174

 10-78

Assurer la sûreté des approches - Missile d’interception de combat et d’autodéfense (MICA) 

 

34 900 000  

34 900 000

 

67 350 000

67 350 000

 10-79

Assurer la sûreté des approches - Autres opérations et assurer la sécurité de l’Etat, de la nation et des citoyens 

 

97 559 430  

97 559 430

 

128 363 752

128 363 752

 10-82

Assurer la protection des forces et des sites - Famille de systèmes sol-air futurs (FSAF) 

 

133 700 000  

133 700 000

 

301 701 779

301 701 779

 10-83

Assurer la protection des forces et des sites - Rénovation à mi-vie MISTRAL 

 

28 700 000  

28 700 000

 

52 830 000

52 830 000

 10-84

Assurer la protection des forces et des sites - Frégate anti-aérienne HORIZON 

 

19 790 000  

19 790 000

 

115 053 746

115 053 746

 10-85

Assurer la protection des forces et des sites - Système principal de missiles anti-aériens (PAAMS)  

 

15 600 000  

15 600 000

 

88 100 000

88 100 000

 10-86

Assurer la protection des forces et des sites - Autres opérations et assurer la protection de l’homme 

 

143 841 948  

143 841 948

 

114 404 897

114 404 897

 11

Préparation et conduite des opérations d’armement

1 866 529 800

352 998 505

2 219 528 305

1 866 529 800

299 473 363

2 166 003 163

 11-89

Soutien DGA et subvention au FSPOEIE  (libellé modifié)

1 744 058 370

188 637 600  

1 932 695 970

1 744 058 370

139 725 591

1 883 783 961

 11-90

Investissements pour les opérations d’armement 

 

158 444 800  

158 444 800

 

153 831 667

153 831 667

 11-91

Soutien DGA autres programmes 

 

  

 

 

 

 

 11-93

Soutien - Expérimentation Terre 

48 318 322

4 108 289  

52 426 611

48 318 322

4 108 289

52 426 611

 11-94

Soutien - Expérimentation Marine 

14 916 174

788 308  

15 704 482

14 916 174

788 308

15 704 482

 11-95

Soutien - Expérimentation Air 

59 236 934

1 019 508  

60 256 442

59 236 934

1 019 508

60 256 442

 12

Parts étrangères et programmes civils

 

 

 

 

 

 

 12-96

Parts étrangères 

 

  

 

 

 

 

 12-97

Programmes civils 

 

  

 

 

 

 

 Totaux

1 866 529 800

19 085 202 182

20 951 731 982

1 866 529 800

10 348 009 743

12 214 539 543

 

 

Dépenses de personnel

 

 

 

 

Emplois exprimés en ETPT

Crédits

Catégorie d’emplois

Exécution
2007

Plafond autorisé
pour 2008

Demandés
pour 2009

Variation
2009 / 2008

Demandés
pour 2009
(y.c. charges sociales)

 Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

 

2 729

2 675

-54

227 928 118

 Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

 

2 573

2 474

-99

128 330 208

 Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

 

1 679

1 568

-111

57 569 699

 Ouvriers de l’Etat

 

4 202

3 933

-269

168 772 511

 Officiers

 

2 090

2 006

-84

209 615 359

 Sous-officiers

 

1 399

1 475

+76

93 866 886

 Militaires du rang

 

87

64

-23

3 242 218

 Volontaires

 

54

112

+58

2 293 813

 Totaux

 

14 813

14 307

-506

891 618 812

 

 

 Catégorie

AE = CP

 Rémunérations d’activité

584 517 912

 Cotisations et contributions sociales

1 276 685 337

 dont contributions au CAS Pensions

1 151 025 476

 Prestations sociales et allocations diverses

5 326 551

 

ÉVOLUTION DES EMPLOIS

 1- Schéma d’emplois

 

 

Effectifs exprimés en ETPT

Crédits en euros

Catégories

PMEA 2009

Hors T2 du programme (1)

T2

Crédits demandés pour 2009

Total civils

10 650

3

10 647

582 600 536

Catégorie A

2 675

1

2 674

227 928 118

Catégorie B

2 474

0

2 474

128 330 208

Catégorie C

1 567

0

1 567

57 569 699

Ouvriers d’État

3 934

2

3 932

168 772 511

Total militaires

3 657

0

3 657

309 018 276

Officiers

2 006

0

2 006

209 615 359

Sous-officiers

1 475

0

1 475

93 866 886

Militaires du rang

64

0

64

3 242 218

Volontaires

112

0

112

2 293 813

Total général

14 307

3

14 304

891 618 812

 

(1) Ces effectifs financés concernent la Présidence de la République : 3 agents dont la rémunération, avancée par le ministère de la défense, fait l’objet d’un remboursement en gestion.

 

Les crédits demandés au titre des rémunérations d'activités pour l’année 2009, mentionnés dans le tableau ci-dessus,  intègrent le schéma d’emplois fixé à - 506 ETPT pour l’année 2009, dont + 167 ETPT au titre des transferts, soit un schéma d’emplois de - 673 ETPT avant transferts. Ils excluent les crédits non liés directement aux effectifs en activité, notamment les crédits liés aux opérations extérieures, à différentes prestations sociales, aux dépenses du personnel de réserve et à la non-activité (cf. tableau infra relatif aux dépenses non directement liées aux effectifs en activité).

 

 

2 - Commentaires sur le schéma d'emplois 2009

 

Le schéma d'emplois, négatif de 506 ETPT, se décompose en :

 

a) économies de 673 ETPT :

- 350 ETPT dans le cadre de l'effet report des suppressions de 2008 en lien principalement avec le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux ;

- 323 ETPT dans le cadre de l’application des décisions prises au titre de la révision générale des politiques publiques (RGPP).

 

b) un solde positif de transferts de 167 ETPT composé du :

- transfert de 122 ETPT, à destination notamment du programme 178 ;

- transfert de 298 ETPT, provenant du programme 152 (transfert de la gendarmerie de l’armement) ;

- transfert de 3 ETPT vers le ministère du logement et de la ville au titre de la mise en place des délégués des préfets en charge des quartiers prioritaires de la politique de la ville ;

- transfert de 1 ETPT vers l’agence centrale des achats ;

- transfert de 5 ETPT vers l’agence nationale des fréquences.

 

3 - Pyramide des âges 

 

Répartition des personnels en activité (effectifs exprimés en ETP)

 

Le personnel civil du programme 146 « Equipement des forces » représente près de 15% des effectifs du ministère de la défense. La moyenne d’âge du programme est 47 ans et 1 mois, soit un niveau comparable à celle du ministère (46 ans et 6 mois). Sur la tranche d’âge des 46-50 ans, le programme 146 se situe dans la tendance globale du ministère (soit 20,5% de ses effectifs en comparaison de 21,9% pour le ministère).

 

Le personnel militaire du programme 146 représente 1,5 % des effectifs militaires du ministère de la défense. L'âge moyen au niveau du programme est de 37 ans et 9 mois. Cette moyenne d'âge s'explique par :

- une moyenne très basse pour les volontaires de haut niveau et les militaires du rang à 26 ans ;

- une moyenne plus élevée pour les officiers et sous-officiers à 38 ans et 2 mois.

 

4 : Flux prévisionnel de sorties et d’entrées

 

Personnes physiques

Sorties

Entrées

Prévision PAP 2008

Prévision PAP 2009

Prévision PAP 2008

Prévision PAP 2009

Civils

1 063

1004

511

530

Catégorie A

326

188

294

155

Catégorie B

193

266

63

210

Catégorie C

252

181

76

94

Ouvriers d'Etat

292

369

78

71

Militaires

446

262

246

461

Officiers

147

109

122

47

Sous-officiers

186

35

86

219

Militaires du rang

27

8

12

6

Volontaires

86

110

26

189

Totaux

1 509

1266

757

991

 

Le solde des entrées et sorties est négatif de – 275 personnels dont – 199 militaires et – 474 civils.

 

4 – 1 Prévisions de sorties en 2009

 

Personnes
 physiques

Sorties définitives (1)

Autres sorties (2)

Total

Prévision

dont départs
en retraite (3)

dont % de départs
en retraite (3)

Prévision

Prévision

 

PAP 2008

PAP 2009

PAP 2008

PAP 2009

PAP 2008

PAP 2009

PAP 2008

PAP 2009

PAP 2008

PAP 2009

Civils

532

609

462

458

86,8%

75.2%

531

395

1 063

1 004

Catégorie A

131

130

95

89

72,5%

68.5%

195

58

326

188

Catégorie B

105

135

90

104

85,7%

77.0%

88

131

193

266

Catégorie C

84

84

77

62

91,7%

73.8%

168

97

252

181

Ouvriers d'Etat

212

260

200

203

94,3%

78.1%

80

109

292

369

Militaires

206

164

61

55

29,6%

33.5%

240

98

446

262

Officiers

65

39

32

33

49,2%

84.6%

82

70

147

109

Sous-officiers

68

30

29

22

42,6%

73.3%

118 

5

186

35

Militaires du rang

5

3

0

0

0,0%

0%

22

5

27

8

Volontaires

68

92

0

0

0,0%

0%

18

18

86

110

Total

738

773

523

513

70,9%

66.4%

771

493

1 509

1 266

 

(1) Pour le personnel civil, les sorties définitives autres que les départs en retraites correspondent aux démissions, aux décès, aux départs par mesure disciplinaire ou par inaptitude, aux non-renouvellements ou aux résiliations de contrat, aux fins de détachement d’agents d’un autre ministère et aux départs du ministère à la suite de la réussite à un concours hors Défense. Pour le personnel militaire, les sorties définitives autres que les départs en retraite correspondent généralement aux démissions, aux décès, aux départs par mesure disciplinaire ou par inaptitude, aux non-renouvellements ou aux résiliations de contrat et aux départs intervenant en application des dispositions de l’article L4139-2 du Code de la Défense.

(2) Pour le personnel civil, les autres sorties correspondent à des départs en détachement, en congés de non-activité, en congés non rémunérés et en congés de fin d’activité, ainsi que les transferts entre les programmes et les promotions inter-catégorielles. Pour le personnel militaire, les autres sorties correspondent à des départs en détachement, en congés de non-activité, en congés non rémunérés, aux mobilités entre programmes du ministère, aux transferts entre les programmes et, surtout, à des recrutements internes, notamment d’officiers parmi les sous-officiers.

(3) Pour le personnel militaire, il convient de comptabiliser les départs en retraite à jouissance immédiate.

 

S’agissant du personnel militaire, les 55 départs à la retraite prévus sur des bases statistiques se répartissent en 33 officiers et 22 sous-officiers.

 

S’agissant du personnel civil, les départs à la retraite s’élèvent à 458 dont 203 pour les ouvriers de l’Etat, 89, 104 et 62 respectivement pour les catégories A, B et C. Ces éléments sont déterminés à partir des projections tirées de l’examen des pyramides des âges.

 

4 – 2 Prévisions d’entrées en 2009.

 

Personnes physiques

Recrutements

Autres entrées (1)

Total

Prévision

Prévision

Prévision

 

PAP 2008

PAP 2009

PAP 2008

PAP 2009

PAP 2008

PAP 2009

Civils

227

253

284

277

511

530

Catégorie A

165

75

129

80

294

155

Catégorie B

30

129

33

81

63

210

Catégorie C

32

49

44

45

76

94

Ouvriers d’État

0

0

78

71

78

71

Militaires

63

38

183

423

246

461

Officiers

38

37

84

10

122

47

Sous-officiers

0

1

86

218

86

219

Militaires du rang

0

0

12

6

12

6

Volontaires

25

0

1

189

26

189

Total

290

291

467

700

757

991

 

(1) Les autres entrées correspondent notamment aux réintégrations à la suite des détachements, des retours de congés de non-activité, des retours de congés non rémunérés et des transferts entre les programmes.

 

Le volume très important des « autres entrées » intègre le rattachement à la DGA des 298 gendarmes composants la brigade de gendarmerie de l’armement.

 

5 - Coûts moyens prévisionnels

 

5 – 1 : Coût moyen prévisionnel annuel par catégorie d’emploi per capita 2009

 

Catégorie 21 Rémunération et indemnités (1)

Catégorie 22 Cotisations employeur pensions

Catégorie 22 Cotisations employeur hors pensions (2)

Coût moyen
per capita 2009

Coût moyen hors pensions per capita  2009

Rappel du coût moyen hors pensions per capita du RAP 2007 (3)

Catégorie A

51 370

9 312

12 607

73 289

63 977

63 017

Catégorie B

37 433

10 040

6 323

53 796

43 756

43 427

Catégorie C

22 823

7 735

3 890

34 448

26 713

26 917

Ouvriers d’État

31 328

0

11 389

42 717

42 717

33 605

Officiers

59 947

34 474

6 554

100 975

66 501

64 422

Sous-officiers

32 263

24 724

3 823

60 810

36 087

34 958

Militaires du rang

20 222

17 703

2 793

40 718

23 015

22 295

Volontaires

11 749

10 351

1 913

24 013

13 662

13 234

 

(1) Les coûts moyens prévisionnels ci-dessus sont des coûts issus de l’exécution 2007 (RAP 2007) revalorisés de manière uniforme et selon les hypothèses retenues en construction budgétaire (1,6% par an).

(2) Les coûts moyens prévisionnels ci-dessus intègrent la contribution employeur des ouvriers de l’Etat (27%) conformément aux règles de construction budgétaire.

(3) Les coûts moyens par catégorie d’emplois sont des coûts moyens indiciaire, indemnitaire et de cotisations sociales hors compte d’affectation spéciale « Pensions » et hors prestations sociales et allocations diverses.

 

5 – 2 : Coûts moyens prévisionnels annuels des recrutements et des sorties définitives 2009

 

 

Recrutements

Sorties définitives

Coût moyen per capita cat. 21  (1)

Coût HP et hors
cat. 23 (2)

Coût moyen per capita cat.21 (1)

Coût HP et hors cat. 23 (2)

Catégorie A

29 783

43 715

53 705

65 568

Catégorie B

22 006

24 957

37 716

43 990

Catégorie C

20 057

23 012

24 213

28 678

Ouvriers d’État

28 354

32 922

34 433

41 677

Officiers

41 771

46 475

71 218

79 592

Sous-officiers

20 516

22 568

29 123

32 035

Militaires du rang

14 310

15 741

19 548

21 503

Volontaires

11 713

13 445

11 713

13 445

 

(1) Les recrutements et les sorties définitives sont hors charges, soit uniquement la catégorie 21 hors réservistes, non-activité et indemnités liées à l’activité des forces.

(2) Les coûts HP correspondent aux catégories 21 et 22HP hors réservistes, non-activité et indemnités liées à l’activité des forces.

 

Pour les officiers et volontaires, les coûts sont plus élevés que ceux ressortant du programme 178 « Préparation et emploi des forces » du fait du poids prépondérant des personnels militaires de l’armement gérés par la DGA (ingénieurs de l’armement, ingénieurs d'études et de techniques d'armement, officiers du corps technique et administratif de l'armement et volontaires de haut niveau).

Pour les sous-officiers et les militaires du rang, gérés par les BOP d’armée, les coûts de ces personnels sont ceux du programme 178 « Préparation et emploi des forces ».

 

AUTRES EFFETS DE STRUCTURES

 

6 - Glissement – Vieillesse – Technicité –  GVT prévisionnel 2009

Au niveau ministériel, le GVT positif est évalué à + 170 M€ et le GVT négatif (effet de noria, évalué sur la prévision de sorties définitives avec l’hypothèse d’un remplacement intégral) à – 272 M€.

La ventilation par programme a été réalisée au prorata de la masse salariale de chaque catégorie de personnels (civils et militaires) ; pour le programme 146, « Equipement des forces », l’impact du GVT est évalué respectivement à + 8,95 M€ pour le GVT positif et à - 10,64 M€ pour le GVT négatif.

 

effectifs et activités des services

 Numéro et intitulé de l’action / sous-action

ETPT

 11

Préparation et conduite des opérations d’armement  

14 307

 11-89

Soutien DGA et subvention au FSPOEIE  (libellé modifié)

12 571

 11-93

Soutien - Expérimentation Terre 

675

 11-94

Soutien - Expérimentation Marine 

212

 11-95

Soutien - Expérimentation Air 

849

 Total

14 307

 

 Le périmètre d’activités du programme 146 évoluera à compter du 1er janvier 2009 essentiellement par :

- le rattachement de la brigade de gendarmerie de l'armement au BOP DGA du programme 146 en lieu et place du programme 152 ;

- l’évolution des périmètres de rattachement concernant les personnels de la délégation aux affaires stratégiques DAS/Direction (personnels DGA vers le programme 212) et DAS/Sous-direction du contrôle (personnels DGA/Direction du Développement International vers le programme 144)

- des ajustements d’effectifs et des dépenses de personnel entre le programme 146 et le programme 178 pour prendre en compte leurs activités respectives.

 

Éléments salariaux

 1 -  Mesures générales 

Mesures générales

Prévision 2009

Revalorisation du point fonction publique et incidence sur l'ICM et autres indemnités

2 451 372

Revalorisation des salaires ouvriers

3 668 064

Revalorisation des bas salaires

54 477

Garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA) – Compte épargne temps

452 370

Total

6 626 283

 

Le PLF 2009 a été construit avec l’hypothèse d’une valeur du point fonction publique de 54,8474 € le 1er janvier 2009. L’impact en 2009 de la hausse du point fonction publique intervenue le 1er mars 2008 (0,5%) et le 1er octobre 2008 (0,3%) est estimé à 1,092 M€ au titre de l’extension en année pleine. Les hausses du point fonction publique de 0,5% au 1er juillet 2009 et de 0,3% au 1er octobre 2009 sont évaluées à 1,141 M€.

 

2 - Mesures catégorielles

2.1 - Mesures statutaires

 

Mesures catégorielles liées aux évolutions statutaires

Prévision 2009

Personnel civil

Requalification de la filière administrative 

90 055

Sous-total personnel civil

90 055

Personnel militaire

Grille Indiciaire

2 982 102

Création de postes hors échelle B

40 000

Sous-total personnel militaire

3 022 102

Total général

3 112 157

 

Un effort particulier en matière de reconnaissance professionnelle du personnel civil est engagé depuis la loi de finances initiale pour 2003. Le projet de loi de finances pour 2009 s'inscrit dans la continuité de cet effort avec la mise en place de mesures de requalification de la filière administrative (requalification d'adjoints administratifs en secrétaires administratifs et de secrétaires administratifs en attachés).

 

Le personnel militaire bénéficie de mesures statutaires générales avec la mise en œuvre d'un nouvel échelonnement indiciaire. Cette mesure se conjugue avec l'entrée en vigueur au 1er janvier 2009 des nouveaux statuts particuliers. Les grilles indiciaires associées vont alors être progressivement mises en œuvre pour l'ensemble des catégories de militaires à compter de 2009 (pour un montant de 65,5 M€ au niveau ministériel en 2009), dans le cadre d'un plan triennal.

 

Parallèlement, le contingent de postes en hors échelle B pour les colonels est augmenté.

 

2.2 - Mesures indemnitaires

 

Mesures catégorielles liées aux évolutions indemnitaires

Prévision 2009

Personnel civil

Indemnités de la filière technique

1 780 859

Indemnités des services déconcentrés

Revalorisation de la masse salariale des ingénieurs, cadre technico-commercial (ICT) et techniciens, cadre technico-commercial (TCT)

1 216 698

Autres mesures d'amélioration de la condition du personnel civil

313 606

Total

3 311 163

 

La revalorisation des différentes primes et indemnités participe à l'amélioration de l'attractivité du ministère de la défense, et consolide la rémunération au mérite (à hauteur de 0,2 M€.

 

Les corps des ingénieurs, cadre technico-commercial (ICT) et des techniciens, cadre technico-commercial (TCT) bénéficient d'une revalorisation à hauteur de 1 216 698 €.

 

3 - Mesures d'accompagnement social des réorganisations du ministère de la défense (cf tableau infra)

 

Afin de permettre l'adaptation du ministère de la défense aux nouvelles missions qui lui sont dévolues suite aux orientations prises par le gouvernement dans le cadre du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale et de la révision générale des politiques publiques (RGPP), un dispositif d'accompagnement social, au sein du titre 2, a été mis en place pour faciliter les réorganisations programmées à compter de 2009.

 

Les crédits destinés au personnel civil de l'ensemble du périmètre ministériel sont regroupés sur le programme 212 "soutien de la politique de défense" au sein de la sous-action 101 de l’action 10.

 

Ne sont présentés ci-dessous que les crédits prévus pour la durée des restructurations et destinés au financement des mesures d'accompagnement du personnel militaire du programme 146. Ils se répartissent comme suit :

 

3.1- Crédits destinés à accompagner et à appuyer la mobilité géographique au sein du ministère

 

Outre les besoins inhérents à la mobilité "ordinaire", ces mesures nouvelles ont été adoptées pour accompagner ponctuellement la mobilité de certains personnels, par ailleurs exclus du droit commun du régime indemnitaire des militaires. Dans ce cadre une enveloppe de 71 889 € est mise place pour financer deux mesures nouvellement créées :

 

- l'extension du bénéfice du complément forfaitaire et du supplément forfaitaire de l'ICM aux militaires non chargés de famille dans les conditions du droit commun en ciblant ainsi les jeunes militaires sous contrat. Cette indemnisation est variable en fonction de conditions personnelles attachées au parcours professionnel des intéressés ;

- l'allocation d'aide à la mobilité du conjoint par extension au personnel militaire du dispositif ouvert au personnel civil en application du décret n°2008-647 du 30 juin 2008 instituant une allocation d'aide à la mobilité du conjoint et une indemnité temporaire de mobilité en faveur de certains agents du ministère de la défense.

 

3.2- Crédits destinés à inciter à une seconde carrière professionnelle, au-delà des dispositifs d'intégration dans les fonctions publiques qui ne nécessitent pas d'outils d'incitation financière :

 

- le pécule d'incitation des militaires, sur demande agréée, à une seconde carrière professionnelle au profit des officiers et sous-officiers de carrière (48, 36, 32, 24 voire 16 mois de solde de base selon l'ancienneté de service) et des militaires engagés (18 mois) en encourageant la reprise d'activité professionnelle (une partie du pécule étant conditionnée à une reprise effective d'activité professionnelle). Le montant des crédits prévu à cet effet en 2009 s'élève à 3 M€ ;

- l'indemnité spécifique de préparation à la reconversion (ISPR) au profit des militaires brevetés ou diplômés admis, sur demande agréée, au bénéfice d'un congé de reconversion. Le montant des crédits prévu à cet effet en 2009 s'élève à 38 911 €.

 

3.3- Crédits destinés au versement d'allocations chômage aux militaires qui pourraient devenir demandeurs d’emploi suite au non renouvellement de leur contrat. Le montant des crédits prévu en 2009 est de 26 938 €.

 

 

CONTRIBUTIONS ET COTISATIONS EMPLOYEURS ; PRESTATIONS ET ACTION SOCIALES

 1- Cotisations au CAS Pensions

 

en euros

Réalisation RAP 2007

Prévision PAP 2008

Prévision 2009

Contribution employeur au CAS pensions

200 538 818

212 048 730

218 683 145

   dont civils

59 388 927

65 634 773

112 585 830

   dont militaires

107 758 473

113 000 000

69 775 674

   dont allocation temporaire d’invalidité

371 170

365 227

369 428

   dont ouvriers d’Etat (FSPOEIE)

33 020 248

33 048 730

35 952 213

 

Taux applicables en 2009 :

- contribution employeur personnel militaire             :  108,82 %

- contribution employeur personnel civil                   :    60,44 %

- contribution allocation temporaire d’invalidité         :     0,32 %

- contribution employeur ouvriers d’Etat                   :    27,00 %

 

La subvention d'équilibre au fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l'Etat (FSPOEIE), précédemment inscrite au programme 212 "soutien de la politique de défense" – action 6 "accompagnement de la politique des ressources humaines" - sous action 2 "autres politiques de ressources humaines" est transférée au programme 146 "Equipements des forces" action 11 "préparation et conduite des opérations d'armement" – sous action 89 "Soutien DGA".

 

En effet, si les effectifs d'ouvriers de l'Etat du programme 146 (3 934) représentent en 2009 15% des ouvriers d'Etat "actifs" au ministère, les ouvriers d'Etat du ministère de la défense aujourd'hui pensionnés et relevant du FSPOEIE sont très majoritairement d'anciens agents des services de la délégation générale pour l'armement.

 

Dans ces conditions, conformément aux principes de la loi organique relative aux lois de finances de 2001, il est apparu logique que les crédits de la subvention d'équilibre au FSPOEIE soient supportés non plus par le programme 212 mais par le programme 146. Il est ainsi établi une cohérence entre le programme support de la subvention au FSPOEIE, dont la finalité est d’assurer le financement de la retraite des ouvriers de l’Etat, et l'origine de ses affiliés, anciens ouvriers d'Etat de la DGA.

 

La subvention d'équilibre au fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l'Etat (FSPOEIE) s’élève à 962,15 M€.

 

Par ailleurs, le montant de la cotisation employeur au Fonds national d’aide au logement (FNAL) est de 2,29 M€.

 

2 - Les prestations sociales (catégorie 23)

Le montant prévisionnel des prestations sociales s'élève à 5,33 M€ (hors cotisations sociales associées).

 

Il s’agira pour l’essentiel du versement par l’employeur des allocations suivantes (cf. ci-dessous tableau des dépenses « hors socle ») :

- les dépenses liées au remboursement des titres de transport ;

- les congés de longue durée (personnels civils) ;

- les allocations pour perte d’emploi.

 

3 - L’action sociale (catégorie 23)

 

La prévision de dépenses de prestations interministérielles d'action sociale (crédits relevant de la catégorie 23) s'élève à 4 420 000 € en PLF 2009. Ces dépenses sont portées uniquement par le programme 212 « Soutien de la politique de la défense », action 6, sous-action 61. Elles correspondent à l’allocation aux parents d'enfants handicapés âgés de moins de 20 ans (APEH) et à l’allocation spéciale pour jeunes adultes handicapés.

Outre les crédits inscrits en titre 2 (4,42 M€), l’ensemble des autres crédits sont inscrits pour l'action sociale en titre 3 (82,649 M€ en AE et en CP). Le total des crédits consacrés à l'action sociale s'élève donc à 87,069 M€ en AE et en CP (dont 3,8 M€ pour l’accompagnement social des restructurations sur la nouvelle action 10, sous-action 101, du programme 212).

 

      DEPENSES NON DIRECTEMENT LIEES AUX EFFECTIFS EN ACTIVITE

 

Il s’agit de dépenses, qui n’étant pas directement liées aux effectifs en activité, n’ont pas lieu d’être intégrées dans les coûts moyens. C’est aussi le cas des rémunérations des effectifs non pris en compte dans le PMEA (réservistes par exemple), d’activités annexes (indemnités de jury), de dispositions particulières (aides aux départs, allocations « handicap »…).

 

Pour le programme 146 « Equipement des forces », elles ont été estimées à 12,76 M€ pour 2009.

 

Catégories de dépenses

Prévision 2009

1 - Dépenses « hors socle » liées aux rémunérations (catégories de dépenses 21, 22 HP et 22P)

7 434 438

Personnels militaires

5 720 938

Personnels militaires hors restructurations

2 610 138

- dont rémunération des personnels placés dans la position statutaire de "non -activité"

1 578 238

- dont coûts liés à la rémunération des personnels servant dans la réserve opérationnelle (dont catégorie 21 : 276 400 €)

526 900

- dont surcoûts Opex

89 000

- dont autres rémunérations (IDPNO…)  (dispositifs existants)

6 000

Restructurations : incitations aux départs, aides à la mobilité… (nouveaux dispositifs)

3 110 800

- pécule modulé d’incitation à une seconde carrière

3 000 000

- indemnité de préparation à la reconversion

38 911

- complément forfaitaire de l’ICM

54 418

- aide à la mobilité du conjoint

17 471

Personnels civils

1 713 500

- dont formation

137 000

- dont vacations et collaborateurs

132 000

- dont indemnités de jury d'enseignement et de concours

565 000

2 - Dépenses « hors socle » se rattachant à la catégorie 23 relative aux prestations sociales et allocations diverses

5 326 551

Personnels militaires

1 003 848

- dont dépenses liées au remboursement des titres de transport

777 461

- dont dépenses liées aux allocations servies à la famille

106 000

- dont surcoût chômage lié aux restructurations 2009

70 000

Personnels civils

4 322 703

- dont dépenses liées aux allocations servies à la famille

16 841

- dont dépenses liées au remboursement des titres de transport

1 489 773

- dont CLD

1 256 591

- dont chômage

926 250

- dont capital décès

291 477

TOTAL DEPENSES HORS SOCLE DU PROGRAMME hors FSPOEIE

12 760 989

 

 

GRANDS PROJETS TRANSVERSAUX ET CRÉDITS CONTRACTUALISÉS

 

 

 

 contrat de partenariat d'etat "DAX"

Présentation générale du projet et son état d'avancement

Au PLF 2007, il a été prévu de passer un contrat de partenariat portant sur l'achat d'heures de vol d'hélicoptères pour la formation des pilotes de l’Ecole d’application de l’aviation légère de l’armée de terre (EAALAT) de Dax (Landes). La base-école de Dax est chargée de la formation initiale de pilotes d’hélicoptères des trois armées (terre, marine, air) et de la gendarmerie. Dans le cadre d’accords internationaux, elle forme aussi des pilotes d’armées étrangères.

 

Les autorisations d'engagement nécessaires à ce contrat ont été transférées du programme 178 au programme 146 au PLF 2007, à hauteur de 89 M€ (périmètre financier ne relevant pas alors de la loi de programmation militaire).

 

Ce contrat a été signé par la délégation générale pour l’armement (DGA), avec le groupement constitué par les sociétés Défense Conseil International et Proteus Hélicoptères (filiale française de la société italienne Elilario) le 31 janvier 2008. Les autorisations d'engagement 2007 ont été reportées et ont été engagées début 2008. Au total, 93,23 M€ d'AE ont été engagés. Les versements correspondront au paiement d'un loyer annuel et incluront l'amortissement de l'investissement initial. Une société de projet (HELIDAX) a été créée pour supporter l’exécution du contrat.

 

La durée du contrat est de 22 ans et concerne la fourniture de 36 hélicoptères EC 120, en remplacement de 54 Gazelle actuellement en service. L’arrivée des premiers appareils est prévue pour 2009. L’attributaire du contrat est chargé de l’achat, de la mise en œuvre, de la maintenance et des réparations des appareils (restant sa propriété pendant toute la durée du contrat). Quant à la formation des pilotes, elle continuera à être dispensée par les instructeurs militaires de l’Ecole. Le nombre d’heures de vol est évalué à 22 000 par an.

 

Événements

Dates

Notification du CPE

2008

Livraison des premiers appareils

2009

Première session de formation

2010

 

Consommations

2007 et avant (réalisé)

2008

2009

2010

2011

2012 et après

Coût total de l'opération

(En millions d’euros)

Autorisations d’engagement

0

93,23

2,00

13,00

22,00

100,00

230,23

Crédits de paiement

0

0,06

0,70

14,00

26,00

189,47

230,23

 

Objectifs de performance assignés au partenaire privé

Outre la responsabilité des prestations de maintenance, l'opérateur assure le financement des investissements nécessaires à la bonne exécution des prestations qui lui incombent (flotte d'hélicoptères, outillages et stocks de pièces de rechange pour le soutien des hélicoptères…). Il garantit au titre de ses engagements contractuels la disponibilité du nombre d'hélicoptères répondant aux besoins de l'école, variables dans l'année selon le cycle de formation de l'école.

Cette flotte sera composée d’hélicoptères EC120, aptes à pratiquer tous les types de vol imposés par le cursus de formation et répondant à la norme OACI.

 

 

coûts synthétiques transversaux

 

 

 

 échéanciers des paiements associés aux engagements – Perimètre Hors T2

 

Les échéanciers de paiement ci-dessous (ventilés ensuite à l’action) associés aux hypothèses d'engagements 2008 et 2009 sont construits sur la base d'une ressource incluant les crédits ouverts en loi de finances initiale, les fonds de concours ou attributions de produits attendus et les reports de crédits issus des gestions précédentes. Ces échéanciers ne préjugent pas de l'exécution effective des années concernées.

 

AU TITRE DES EXERCICES ANTERIEURS A 2009

 

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

Total

P146

34 086,48 

 

 

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

P146

9 285,58 

6 555,02 

4 698,50 

3 001,14 

11 183,46 

34 723,70

 

Les engagements antérieurs à 2006 réalisés au CEA ne sont pas comptabilisés dans les outils comptables dont la restitution figure dans le 1er tableau ci-dessus.

En revanche, les échéanciers de paiements présentés dans le 2ème tableau comprennent l’intégralité des besoins de paiements associés y compris le reste-à-payer du CEA.

Cet écart se retrouve dans la majorité des échéanciers de paiements associés aux engagements des sous actions 13 à 23.

Depuis 2007, la modification de la procédure de versement des crédits au CEA permet d’amorcer une régularisation progressive de cette situation.

 

Engagements

Engagements 2008

 

Total

P146

7 834,45 

 

7 834,45

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

P146

2 006,22 

2 280,99 

1 241,31 

636,78 

1 669,15 

7 834,45 

 

AU TITRE DE L’EXERCICE 2009

 

Engagements

2009

 

P146

20 564,19 

 

 

Paiements associés

2009

20100

2011

Après 2011

Total

P146

2 237,09 

2 941,69 

2 132,11 

13 253,30 

20 564,19

 

  


Suivi des crédits de paiement associés

à la consommation des autorisations d’engagement

 

 

 

 

AE
LFI 2008 + reports 2007 vers 2008

(1)

 

 

 

CP
LFI 2008 + reports 2007 vers 2008

(2)

 

 

 

14 446 758 661

 

 

 

12 686 624 110

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Engagements sur années antérieures non couverts par des paiements
au 31/12/2007

(3)

AE demandées
pour 2009





(4)

 

CP demandés
sur AE antérieures
à 2009 *



(5)

CP demandés
sur AE nouvelles
en 2009



(6)

Total des CP demandés
pour 2009




(7) = (5) + (6)

 

Prévision du solde des engagements
non couverts par
 des CP
au 31/12/2009


(8)

34 081 358 795

20 951 731 982

 

8 836 014 743

3 378 524 800

12 214 539 543

 

40 757 440 000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Estimation des CP 2010 sur engagements
non couverts
au 31/12/2009

(9)

 

 

 

 

 

 

 

8 881 500 000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Estimation des CP 2011 sur engagements
non couverts
au 31/12/2009

(10)

 

 

 

 

 

 

 

5 770 030 000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Estimation du montant maximal de CP nécessaires après 2011
pour couvrir les engagements
non couverts
au 31/12/2009 **

(11) = (8) - (9) - (10)

 

 

 

 

 

 

 

26 105 910 000

* Cette case n’a pas vocation à correspondre à un calcul théorique de la tranche des CP 2009 pouvant couvrir les engagements sur années antérieures non couverts par des paiements au 31/12/2008.

** Ces données constituent un calcul arithmétique maximal ne prenant pas en compte les désengagements de crédits rendus nécessaires en gestion.

 

 Le montant des engagements sur années antérieures non couverts par des paiements au 31/12/2007 peut être légèrement différent du montant du reste à payer fin 2007 (cf. pages précédentes) en raison d’un décalage de mise à jour des outils comptables.

 
Justification par action

 

action n° 06 : Dissuasion

 

 

 

 

Titre 2

Hors titre 2

Total

Autorisations d’engagement

 

2 917 610 238

2 917 610 238

Crédits de paiement

 

3 297 003 432

3 297 003 432

 

 

dépenses de fonctionnement

 Catégorie

Autorisations
d’engagement

Crédits
 de paiement

 Dépenses de fonctionnement autres que celles de personnel

270 184 122

521 221 866

 

 

dépenses d’investissement

 Catégorie

Autorisations
d’engagement

Crédits
 de paiement

 Dépenses pour immobilisations corporelles de l’État

2 647 426 116

2 775 781 566

 

 

coûts synthétiques

 

 

 

 Synthese ACTION 6

AE (M€)

CP (M€)

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Total

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Total

270 184 122

2 647 426 116

0

2 917 610 238

521 221 866

2 775 781 566

0

3 297 003 432

 

échéancier des paiements associes aux engagements

AU TITRE DES EXERCICES ANTERIEURS A 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

 

Total

Action 6

4 947,79 

 

 

4 947,79 

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Action 6

1 951,06 

1 564,47 

1 158,10 

470,17 

441,21

5 585,01 

 

Les engagements antérieurs à 2006 réalisés au CEA ne sont pas comptabilisés dans les outils comptables dont la restitution figure dans le 1er tableau ci-dessus.

En revanche, les échéanciers de paiements présentés dans le 2nd tableau comprennent l’intégralité des besoins de paiements associés y compris le reste à payer du CEA.

Depuis 2007, la modification de la procédure de versement des crédits au CEA permet d’amorcer une régularisation progressive de cette situation.

 

Engagements

 

Engagements 2008

 

Total

Action 6

 

1 901,33 

 

1 901,33 

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Action 6

1 148,94 

564,01 

134,61 

35,71 

18,06 

1 901,33 

 

AU TITRE DE L’EXERCICE 2009

Engagements

2009

 

Action 6

2 990,01 

 

 

Paiements associés

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Action 6

1 168,52 

621,49

499,21 

700,79 

2990,01

 

  

Sous-action n° 13 : Assurer la crédibilité technique de la dissuasion SNLE NG

 

 

 

 

grands projets

 

 

 

 SNLE NG - Sous-marins nucléaires Lanceur d’engin

I - BESOINS OPERATIONNELS

 

1.1 - Nature

Assurer le renouvellement des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins.

 

1.2 – Cible

 

Matériels

Initiale

Actuelle

Raisons de la modification

SNLE NG

6

4

Prise en compte du contexte stratégique

 

II - CONTENU PHYSIQUE

 

Sous-marins à propulsion nucléaire de 138 mètres de long et 14120 tonnes de déplacement en plongée, conçus pour pouvoir embarquer successivement le missile M45 puis le M51.

Le SNLE n°4 « Le Terrible » est construit directement en version M51.

 

III - DESCRIPTION TECHNIQUE

 

3.1 - Performances

- invulnérabilité obtenue notamment par un niveau élevé de discrétion et par la qualité du système de détection sous-marine ;

- autonomie, discrétion et précision du système de navigation ;

- fiabilité des moyens de réception des transmissions en plongée ;

- immersion maximale importante.

 

3.2 - Aspects industriels et commerciaux

- Le maître d'œuvre industriel est DCNS.

- Les entreprises représentant au moins 5% de la valeur du programme sont les suivantes :

- partie navire : DCNS ;

- partie propulsion : Areva TA et DCNS ;

- système d'exploitation tactique : Thales et DCNS

 

IV - CALENDRIER - DATES CLES - ECHEANCIER COMMANDES-LIVRAISONS

 

4.1 – Calendrier

 

Opération

Événements

Dates

Référence initiale

SNLE NG : lancement du programme

Lancement du développement du programme ;
Lancement de la production et de l'environnement du programme

mars 1986
juin 1987

 

SNLE NG

Admission au service actif du SNLE « Le Triomphant »

mars 1997

 

SNLE NG

Embarquement de la chaufferie nucléaire sur « Le Terrible »

mars 2006

2006

SNLE NG

Embarquement du groupe moteur de série

avril 2007

2007

SNLE NG

Transfert du SNLE sur le dispositif de mise à l’eau

mars 2008

2008

SNLE NG

Première sortie à la mer pour essais (PSM)

début 2009

2009

SNLE NG

Tir de synthèse du missile M51

fin 2009

2009

SNLE NG

Admission au service actif du SNLE "Le Terrible" (4ème et dernier de la série)

2010

2010

               

4.2 – Échéancier commandes-livraisons

 

Opération

Années

Avant 2004

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Après 2009

Cible totale

SNLE NG

Commandes

4

 

 

 

 

 

 

 

4

SNLE NG

Livraisons

2

1

 

 

 

 

 

1

4

 

V – ASPECTS FINANCIERS

 

5.1 - Autorisations d'engagement et crédits de paiement année 2009 (en €)

 

 

Opérations

2009

AE

SNLE-NG

99 350 000

 

 

Autres

 

 

Total

99 350 000

 

CP

SNLE-NG

281 930 000

 

 

Autres

3 760 000

 

 

Total

285 690 000

 

 

5.2 - Utilisation des crédits (en M€)

5.2.1 – Au titre des exercices antérieurs à 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

 

Total

SNLE-NG

550,61

 

 

550,61

Autres

4,21

 

 

4,21

Total

554,82

 

 

554,82

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

SNLE-NG

331,75

175,24

45,20

 

 

552,19

Autres

 

3,76

0,45

 

 

4,21

Total

331,75

179,00

45,65

 

 

556,40

 

Les engagements antérieurs à 2006 réalisés au CEA ne sont pas comptabilisés dans les outils comptables dont la restitution figure dans le 1er tableau ci-dessus.

En revanche, les échéanciers de paiements présentés dans le 2nd tableau comprennent l’intégralité des besoins de paiements associés y compris le reste à payer du CEA.

Depuis 2007, la modification de la procédure de versement des crédits au CEA permet d’amorcer une régularisation progressive de cette situation.

 

 

Engagements

 

2008

 

Total

SNLE-NG

 

125,29

 

125,29

 

Autres

 

 

 

 

Total

 

125,29

 

125,29

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

SNLE-NG

70,25

33,57

21,47

 

 

125,29

Autres

 

 

 

 

 

 

Total

70,25

33,57

21,47

 

 

125,29

 

 

5.2.2 – Au titre de l’exercice 2009

Engagements

2009

 

SNLE-NG

99,34

 

Autres

 

 

Total

99,34

 

 

Paiements associés

2009

2010

2011

Après 2011

Total

SNLE-NG

73,11

26,24

 

 

99,34

Autres

 

 

 

 

 

Total

73,11

26,24

 

 

99,34

 

  

Sous-action n° 14 : Assurer la crédibilité technique de la dissuasion M51

 

 

 

 

grands projets

 

 

 

 Dissuasion – M51 

I - BESOINS OPERATIONNELS

 

1.1 - Nature

Assurer le renouvellement des MSBS.

La sous-action "dissuasion - M51" correspond :

- au programme M51 : développement et fabrication du missile M51, ainsi que de ses moyens de mise en œuvre et son environnement),

- au développement, à la fabrication et au MCO de sa charge utile TNO.

Le missile M51 est un missile mer-sol balistique embarqué sur les SNLE type LE TRIOMPHANT. Le système M51 remplacera le système M45 actuellement en service.

 

1.2 – Cible

 

Matériels

Initiale

Actuelle

Raisons de la modification

lots

3

inchangé

 

 

II - CONTENU PHYSIQUE

Programme M51 : Ce programme correspond à la conception et à la réalisation du vecteur M51. Il ne comprend pas la réalisation des têtes nucléaires emportées par le vecteur ni les travaux d'adaptation des SNLE au missile.

Le missile M51 existera en deux versions : le M51.1, mis en service en 2010, sera équipé des têtes nucléaires TN75 actuelles ; le M51.2, à partir de 2015, emportera les têtes nucléaires TNO, ainsi que de nouvelles aides à la pénétration plus performantes.

La tête nucléaire océanique (TNO) remplacera à partir de 2015 la TN 75 actuelle : son concept a été validé lors des dernières campagnes d'essais et sa garantie de fonctionnement sera assurée par la simulation.

Adaptation au M51 – part environnement : l’objet de cette opération est d’assurer l’adaptation au M51 des infrastructures des pyrotechnies de l’Ile Longue et de Guenvenez. Ces travaux de génie civil sont nécessaires à l’accueil et à la mise en œuvre du système d’armes M51 à l’horizon de 2010.

 

III - DESCRIPTION TECHNIQUE

 

3.1 - Performances

Le M51 est un missile à têtes multiples, à capacité intercontinentale.

Plus gros que son prédécesseur le M45, il dispose d'une capacité d’emport supérieure et adaptable, donc d’une meilleure portée, et bénéficiera dans sa version 2 d'une meilleure aptitude à pénétrer les défenses adverses grâce à la furtivité des têtes et aux nouvelles aides à la pénétration associées.

Son niveau de sûreté nucléaire est accru.

 

3.2 - Aspects industriels et commerciaux

Maître d'œuvre industriel : EADS Space Transportation (EADS-ST).

Propulsion : G2P, en co-traitance pour le développement, en sous-traitance pour la production.

Sur le plan industriel et économique, ce programme est lié à l'activité relative aux lanceurs spatiaux.

Maîtrise d’œuvre EADS-ST ou DTM/Brest pour l’adaptation des infrastructures des pyrotechnies, en fonction des bâtiments à adapter.

Charge utile TNO : CEA/DAM.

 

IV - CALENDRIER - DATES CLES - ECHEANCIER COMMANDES-LIVRAISONS

 

4.1 – Calendrier

 

Opération

Événements

Dates

Référence initiale

M51 (lancement)

- Définition du vecteur M5,
- Réorientation du programme: définition du vecteur M51.

1992
1996

 

M51

- 1er essai en vol du M51.

novembre 2006

2006

M51

- 2ème essai en vol du M51.

juin 2007

2007

M51

- 3ème essai en vol du M51 (tir bassin)

second semestre 2008

2008

M51

- Tir de synthèse M51

fin 2009

2009

M51

Première capacité opérationnelle :
- embarquement de la 1ère dotation de missiles M51.1.

2010

 

 

4.2 – Échéancier commandes-livraisons

 

Opération

Années

Avant 2004

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Après 2009

Cible totale

M51

Commandes

 

1 lot

 

1 lot

 

 

 

1 lot

3 lots

M51

Livraisons

 

 

 

 

 

 

 

3 lots

3 lots

 

V – ASPECTS FINANCIERS

 

5.1 - Autorisations d'engagement et crédits de paiement année 2009 (en €)

 

 

Opérations

2009

 

AE

M 51

732 640 000

 

Autres

176 903 616

 

 

Total

909 543 616

 

 

CP

M 51

632 869 000

 

Autres

144 773 060

 

 

Total

777 642 060

 

 

5.2 – Utilisation des crédits (en M€)

 

5.2.1 – Au titre des exercices antérieurs à 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

 

Total

M 51

2 012,95

 

 

2 012,95

Autres

98,33

 

 

98,33

Total

2 111,28

 

 

2 111,28

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

M 51

475,75

551,00

393,00

280,20

313,00

2 012,95

Autres

53,50

26,65

30,54

11,45

17,82

139,96

Total

529,25

577,65

423,54

291,65

330,82

2 152,91

 

Les engagements antérieurs à 2006 réalisés au CEA ne sont pas comptabilisés dans les outils comptables dont la restitution figure dans le 1er tableau ci-dessus.

En revanche, les échéanciers de paiements présentés dans le 2nd tableau comprennent l’intégralité des besoins de paiements associés y compris le reste à payer du CEA.

Depuis 2007, la modification de la procédure de versement des crédits au CEA permet d’amorcer une régularisation progressive de cette situation.

 

Engagements

 

2008

 

Total

M 51

 

55,96

 

55,96

Autres

 

109,85

 

109,85

Total

 

165,81

 

 

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

M 51

19,25

21,58

15,13

 

 

55,96

Autres

76,51

29,30

4,04

 

 

109,85

Total

95,76

50,88

19,17

 

 

165,81

 

5.2.2 – Au titre de l’exercice 2009

Engagements

2009

 

M 51

732,64

 

Autres

176,90

 

Total

909,54

 

 

 

Paiements associés

2009

2010

2011

Après 2011

Total

M 51

60,29

60,71

65,77

545,87

732,64

Autres

88,82

37,45

12,42

38,21

176,90

Total

149,11

98,16

78,19

584,08

909,54

 

 

  

Sous-action n° 15 : Assurer la crédibilité technique de la dissuasion SNLE NG : adaptation M51

 

 

 

 

grands projets

 

 

 

 SNLE NG : adaptation M51

I - BESOINS OPERATIONNELS

 

1.1 - Nature

Assurer l’adaptation des SNLE-NG au missile M51.

 

1.2 – Cible

 

Matériels

Initiale

Actuelle

Raisons de la modification

Adaptation au M51 des SNLE NG

3

3

 

 

II - CONTENU PHYSIQUE

Le programme « Adaptation M51 » comprend :

- le développement de la composante embarquée du système d'armes de dissuasion M51 (CESAD M51) avec notamment le moyen d'essai Cétacé (caisson d'essai de tir), la construction puis l'exploitation des moyens d'essais afférents,

- l'approvisionnement et la mise en place de cette CESAD M51 à bord des trois premiers SNLE NG (Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant), et la fourniture de la logistique initiale à terre ;

- l'adaptation au M51 du centre d'entraînement des forces sous-marines.

L'adaptation des infrastructures de l'Ile Longue au missile M51 n'est plus incluse dans ce programme depuis 2003.

 

III - DESCRIPTION TECHNIQUE

 

3.1 - Performances

Les sous-marins doivent être adaptés au missile M51, vecteur d’une plus grande taille et plus lourd que le missile M45.

 

3.2 - Aspects industriels et commerciaux

Maîtrise d'œuvre DCNS, sous-traitance à la société Cnim pour la partie SNLE.

 

IV - CALENDRIER - DATES CLES - ECHEANCIER COMMANDES-LIVRAISONS

 

4.1 – Calendrier

 

Opération

Événements

Dates

Référence initiale

Adaptation M51

Dossier de lancement de la réalisation du programme Adaptation M51 approuvé par le ministre de la défense

2000

 

Adaptation M51 

Premier tir de qualification de la composante embarquée du système d’arme de dissuasion.

avril 2007

2007

Adaptation M51 

Fin du développement de l’adaptation M51

2008

2008

Adaptation M51

Première capacité opérationnelle significative (sur SNLE-NG n° 4)

2010

 

 

4.2 – Échéancier commandes-livraisons

 

Opération

Années

Avant 2003

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Après 2008

Cible totale

 

Commandes

 

 

 

 

1

 

 

2

3

 

Livraisons

 

 

 

 

 

 

 

3

3

 

V – ASPECTS FINANCIERS

 

5.1 - Autorisations d'engagement et crédits de paiement année 2009 (en €)

 

 

Opérations

2009

 

 

AE

Adaptation M51 

182 170 000

 

 

Total

182 170 000

 

 

 

CP

Adaptation M51 

123 652 451

 

 

Total

123 652 451

 

 

5.2 – Utilisation des crédits (en M€)

 

5.2.1 – Au titre des exercices antérieurs à 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

 

Total

Adaptation M51 

218,13

 

 

218,13

Total

218,13

 

 

218,13

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Adaptation M51 

118,34

56,06

40,46

3,27

 

218,13

Total

118,34

56,06

40,46

3,27

 

218,13

 

Engagements

 

2008

 

Total

Adaptation M51 

 

127,63

 

127,63

Total

 

127,63

 

127,63

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Adaptation M51 

29,71

37,19

26,01

24,53

10,19

127,63

Total

29,71

37,19

26,01

24,53

10,19

127,63

 

5.2.2 – Au titre de l’exercice 2009

Engagements

2009

 

Adaptation M51 

182,17

 

Total

182,17

 

 

Paiements associés

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Adaptation M51 

30,40

42,42

62,39

46,96

182,17

Total

30,40

42,42

62,39

46,96

182,17

 

  

Sous-action n° 16 : Assurer la crédibilité technique de la dissuasion - Mirage 2000 N - K3

 

 

 

 

grands projets

 

 

 

 Sigle ou acronyme : M2000N-K3                                                          Nom du PRG : Mirage 2000N-K3

 

I - BESOINS OPERATIONNELS

1.1 – Nature

 

Le programme M2000N K3 consiste en l’adaptation du Mirage 2000N pour la capacité de tir du missile nucléaire ASMPA. Le besoin opérationnel est le maintien de la capacité de dissuasion nucléaire aéroportée.

 

1.2 – Cible

 

Matériels

Initiale

Actuelle

Raisons de la modification

M2000N-K3

2 escadrons

1 escadron

Conformément aux évolutions de la composante nucléaire aéroportée annoncées par le Président de la République à Cherbourg le 21 mars 2008, la commande du 2ème escadron a été résiliée en 2008.

 

II - CONTENU PHYSIQUE

Le périmètre du programme M2000N-K3 comprend :

- le développement du standard avion incluant l’intégration de l’ASMPA ;

- l’industrialisation et la mise en série des modifications des avions et des équipements ;

- la mise en place du soutien.

 

III - DESCRIPTION TECHNIQUE

3.1 - Performances

L'opération est destinée à doter le Mirage 2000N de la capacité d’emport et de tir du missile ASMPA sur un porteur apte à la pénétration en très basse altitude et à l'attaque tout temps.

 

3.2 - Aspects industriels et commerciaux

Le marché principal est passé en co-traitance à Dassault Aviation, MBDA-F et Thales Optronique. Dassault Aviation assure la coordination technique.

 

IV - CALENDRIER - DATES CLES - ECHEANCIER COMMANDES-LIVRAISONS

 

4.1 – Calendrier

 

Opération

Événements

Dates

Référence initiale

M2000N-K3

Première capacité opérationnelle significative Mirage 2000N K3 / ASMPA

2009

fin 2008

 

4.2 – Échéancier commandes-livraisons

 

Opération

Années

Avant 2003

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Après 2009

Cible totale

M2000N-K3

Commandes

 

2 escadrons

 

 

 

 

- 1 escadron

 

 

1 escadron

M2000N-K3

Livraisons

 

 

 

 

 

 

 

1 escadron

 

1 escadron

 

V – ASPECTS FINANCIERS

 

5.1 - Autorisations d'engagement et crédits de paiement année 2009 (en €)

 

 

Opérations

2009

 

M2000N-K3

9 000 000

AE

Autres

24 287 000

 

Total

33 287 000

 

M2000N-K3

26 384 000

CP

Autres

5 000 000

 

Total

31 384 000

 

5.2 – Utilisation des crédits (en M€)

5.2.1 – Au titre des exercices antérieurs à 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

 

Total

M2000N-K3

69,46

 

 

69,46

Autres

0,000

 

 

0,00

Total

69,46

 

 

69,46

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

M2000N-K3

38,12

15,98

6,97

1,29

7,09

69,46

Autres

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Total

38,12

15,98

6,97

1,29

7,09

69,46

 

Engagements

 

2008

 

Total

M2000N-K3

 

12,82

 

12,82

Autres

 

0,00

 

0,00

Total

 

12,82

 

12,82

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

M2000N-K3

6,76

3,90

1,84

0,27

0,05

12,82

Autres

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Total

6,76

3,90

1,84

0,27

0,05

12,82

 

5.2.2 – Au titre de l’exercice 2009

Engagements

2009

 

M2000N-K3

12,94

 

Autres

40,29

 

Total

53,22

 

 

Paiements associés

2009

2010

2011

Après 2011

Total

M2000N-K3

6,51

5,86

0,57

 

12,94

Autres

5,00

17,00

18,29

 

40,29

Total

11,51

22,86

18,86

 

53,22

 

  

Sous-action n° 17 : Assurer la crédibilité technique de la dissuasion - Air sol moyenne portée amélioré (ASMPA)

 

 

 

 

grands projets

 

 

 

 ASMPA – MISSILE AIR SOL MOYENNE PORTEE AMELIORE 

I - BESOINS OPERATIONNELS

1.1 – Nature

Le système ASMPA remplacera, à partir de 2009, le système ASMP actuellement en service.

La sous-action correspond au programme ASMPA (développement et fabrication du vecteur ASMPA, installations de tir et moyens de mise en œuvre, y compris la part missilier des travaux d'intégration aux avions Mirage 2000N K3 et Rafale F3), ainsi qu'au développement et à la production de sa charge utile, la TNA.

Le MCO du missile ASMPA (vecteur, tête, moyens de mise en oeuvre) est rattaché à la sous-action 22.

 

1.2 – Cible

 

Matériels

Initiale

Actuelle

Raisons de la modification

Lots

3 lots

2 lots

Conformément aux évolutions de la composante nucléaire aéroportée annoncées par le Président de la République à Cherbourg le 21 mars 2008, la commande du 3ème lot de missiles est annulée.

 

II - CONTENU PHYSIQUE

ASMPA : missile air-sol emportant la charge nucléaire de nouvelle génération TNA, lancé à partir des avions Mirage 2000N K3 et Rafale F3.

 

III - DESCRIPTION TECHNIQUE

3.1 - Performances

Performance en portées et capacités de pénétration significativement supérieures à celles de l'ASMP.

 

3.2 - Aspects industriels et commerciaux

Maître d'œuvre industriel : MBDA France ;

Principaux sous-traitants et coopérants : Roxel, Thales, IN SNEC, ASB, Daher Lhotellier ;

La réalisation du programme permet au maître d'œuvre de pérenniser son savoir faire sur le créneau très spécifique des missiles à statoréacteur et de maintenir le noyau de compétences nécessaires au développement et au maintien en condition opérationnelle des missiles air-sol stratégiques.

Charge utile TNA : CEA/DAM.

 

IV - CALENDRIER - DATES CLES - ECHEANCIER COMMANDES-LIVRAISONS

 

4.1 – Calendrier

 

Opération

Événements

Dates

Référence initiale

ASMPA

Lancement du programme ASMPA

octobre 2000

 

 

Commande du 1er lot de missiles ASMPA

mai 2006

mai 2006

 

Commande du 2ème lot de missiles ASMPA

décembre 2007

novembre 2007

 

Première capacité opérationnelle significative

2009

2008

 

4.2 – Échéancier commandes-livraisons

 

Opération

Années

Avant 2004

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Après 2009

Cible totale

ASMPA

Commandes

 

 

1er lot (*)

1er lot (*)

2ème lot

 

 

 

2 lots

 

Livraisons

 

 

 

 

 

 

60% du 1er  lot

40% du 1er lot + 2èmelot

2 lots

 

(*) Des matériels totalisant 20% du montant du 1er lot ont fait l'objet d'une pré-commande fin 2005 en vue d'assurer les livraisons nécessaires à la garantie de la tenue de la posture opérationnelle. La commande de 2006 correspond aux 80% restants de ce 1er lot.

 

V – ASPECTS FINANCIERS

 

5.1 - Autorisations d'engagement et crédits de paiement année 2009(en €)

 

 

Opérations

2009

AE

ASMPA

44 190 000

Autres

55 990 000

Total

100 180 000

CP

ASMPA

190 937 061

Autres

82 060 000

Total

272 997 061

 

5.2 – Utilisation des crédits (en M€)

5.2.1 – Au titre des exercices antérieurs à 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

 

 

Total

ASMPA

557,01

 

 

557,01

Autres

24,57

 

 

24,57

Total

581,58

 

 

581,58

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

ASMPA

177,83

160,58

149,26

45,45

23,90

557,01

Autres

23,75

10,90

0,04

0,00

0,03

34,72

Total

201,58

171,48

149,30

45,45

23,93

591,73

 

Les engagements antérieurs à 2006 réalisés au CEA ne sont pas comptabilisés dans les outils comptables dont la restitution figure dans le 1er tableau ci-dessus.

En revanche, les échéanciers de paiements présentés dans le 2nd tableau comprennent l’intégralité des besoins de paiements associés y compris le reste à payer du CEA.

Depuis 2007, la modification de la procédure de versement des crédits au CEA permet d’amorcer une régularisation progressive de cette situation.

 

Engagements

 

2008

 

Total

ASMPA

 

50,77

 

50,77

Autres

 

83,74

 

83,74

Total

 

134,51

 

134,51

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

ASMPA

9,68

23,25

9,55

5,64

2,65

50,77

Autres

68,57

15,17

0,00 

0,00 

0,00 

83,74

Total

78,25

38,42

9,55

5,64

2,65

134,51

 

5.2.2 – Au titre de l’exercice 2009

Engagements

2009

 

ASMPA

69,06

 

Autres

55,99

 

Total

125,05

 

 

Paiements associés

2009

2010

2011

Après 2011

Total

ASMPA

7,11

24,87

33,63

3,45

69,06

Autres

55,99

0,00 

0,00 

0,00

55,99

Total

63,10

24,87

33,63

0

125,05

 

 

 

  

Sous-action n° 18 : Assurer la crédibilité technique de la dissuasion Simulation

 

 

 

 

grands projets

 

 

 

 SIMULATION

 

I - BESOINS OPERATIONNELS

1.1 – Nature

La sous-action correspond à l’ensemble des moyens mis en œuvre pour reproduire, à l’aide d’expériences ou de calculs, le fonctionnement d’une charge nucléaire. Cette activité est indispensable au maintien sur le long terme de la capacité nationale de dissuasion.

 

1.2 – Cible

Sans objet.

 

II - CONTENU PHYSIQUE

Poursuite de la mise en place et de l’adaptation des outils théoriques et expérimentaux du programme simulation suite à l’arrêt des essais nucléaires.

 

III - DESCRIPTION TECHNIQUE

3.1 – Performances

La sous-action finance le programme « Simulation » conduit par le CEA, programme comprenant notamment la réalisation du laser mégajoule.

 

3.2 - Aspects industriels et commerciaux

Les travaux sont principalement mis en œuvre par la Direction des applications militaires du CEA, vers lequel les crédits sont versés.

 

IV – ASPECTS FINANCIERS

 

4.1 - Autorisations d'engagement et crédits de paiement année 2009 (en €)

 

 

Opérations

2009

AE

Simulation

544 200 000

 

Total

544 200 000

CP

Simulation

527 400 000

 

Total

527 400 000

 

4.2 - Utilisation des crédits (en M€)

4.2.1 – Au titre des exercices antérieurs à 2009

Engagements

Reste à payer fin 2007*

2008

 

Total

Simulation

0,00

 

 

0,00

Total

0,00

 

 

0,00

* Engagements – paiements effectués au 31/12/2007

 

Paiements associés

2008

2009

2010

2011

Après 2011

Total

Simulation

106,47

82,01

133,74

20,94

5,05

348,20

Total

106,47

82,01

133,74

20,94

5,05

348,20

 

Les engagements antérieurs à 2006 réalisés au CEA ne sont pas comptabilisés dans les outils comptables dont la restitution figure dans le 1er tableau ci-dessus.

En revanche, les échéanciers de paiements présentés dans le 2nd tableau comprennent l’intégralité des besoins de paiements associés y compris le reste à payer du CEA.

Depuis 2007, la modification de la procédure de versement des crédits au CEA permet d’amorcer une régularisation progressive de cette situation.

 

Engagements

 

2008

 

Total

Simulation

 

448,35