Actualités 2019

Le début d’année 2020 se présentera avec des contraintes supplémentaires qui pèseront sur le calendrier de clôture des comptes 2019, à savoir le tenue d’élections municipales d’une part, et l’avancement du calendrier de clôture des comptes de l’Etat d’autre part.

La loi de finances pour 2020 a été promulguée par le Président de la République le 28 décembre 2019.

Le Conseil constitutionnel s'est prononcé le 27 décembre sur la loi de finances pour 2020. La haute juridiction a validé l’essentiel des dispositions de la loi, jugée conforme à la Constitution.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Guillaume RAUFFET, ancien chef du bureau des lois de finances, actuel directeur général délégué de l’AFPA.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Frédéric GUIN, ancien sous-directeur de la direction du Budget, et actuel directeur départemental des finances publiques du Gard.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Christophe BLANCHARD-DIGNAC, ancien directeur du Budget, actuel conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes, Président d'honneur de la fondation Bordeaux Université, et Président d'honneur de La Française des jeux.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Louis SCHWEITZER, ancien sous-directeur de la direction du Budget, et ancien président-directeur-général de Renault.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Paul HERMELIN, président-directeur-général de Capgemini.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Anne BOSCHE-LENOIR, ancienne sous-directrice du Budget, actuelle directrice déléguée à la direction générale TER, adjointe du directeur général de SNCF Mobilités.

L'Assemblée nationale a adopté ce jeudi 19 décembre, en lecture définitive, le projet de loi de finances pour 2020, par 77 voix contre 30.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Jean-Paul MARCHETTI, ancien chef de service de la direction du Budget, ancien directeur général adjoint de La Poste et ancien directeur général délégué de NATIXIS AM Group.

L’Assemblée nationale a adopté, mardi 17 décembre 2019, en nouvelle lecture, le projet de loi de finances pour 2020.

À l’honneur de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 » aujourd’hui, Antoine SEILLAN, ancien chef du bureau des transports, actuel directeur financier du centre national d'études spatiales (CNES)

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Grégoire TIROT, directeur des partenariats et des relations publiques de Meilleurs Agents.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Sophie MAHIEUX, ancienne directrice du Budget, actuelle directrice départementale des finances publiques du Val-d'Oise.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Jérôme FOURNEL, directeur général des finances publiques.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Michel GAUDEAU-PACINI, ancien chef du bureau des ressources humaines, actuel directeur général adjoint des services de la collectivité de Corse.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Pierre-Mathieu DUHAMEL, ancien directeur du Budget, actuel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en Norvège.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Claire VINCENTI, actuelle Secrétaire générale de l’Agence de services et de paiement (ASP)

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Clément BEAUNE, actuel conseiller Europe et G20 à la présidence de la République.

Le Sénat a adopté, ce mardi 10 décembre, le projet de loi de finances pour 2020. 185 sénateurs se sont prononcés pour ; 94 contre.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Didier BANQUY, inspecteur général des finances, ancien sous-directeur du Budget, ancien directeur de cabinet de ministres du Budget et des Finances,  ancien secrétaire général de BPCE.

À l’honneur aujourd’hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Juliette MARTIN, adjointe au chef du bureau du budget de la mission « Enseignement scolaire » au ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Le solde général d’exécution au 31 octobre 2019 s’établit à - 107,7 Md€ contre - 87,0 Md€ à fin octobre 2018.

 

À l’honneur aujourd'hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Denis MORIN, ancien directeur du Budget, actuel président de la 6e chambre de la Cour des comptes.

À l’honneur aujourd'hui de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Rodolphe GINTZ, directeur général des douanes et droits indirects de février 2017 à août 2019.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Olivier BAILLY, ancien sous-directeur de synthèse, passé par Crédit agricole Indosuez, l’UGAP et ancien contrôleur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Olivier BAILLY est actuellement administrateur de l'Association des anciens élèves de l'École nationale d'administration (AAENA), président de la SAS Obsolu (société de conseil en gouvernance et management) et associé du cabinet Associés en Gouvernance (spécialisé dans le conseil en gouvernance).

Dans le prolongement de la parution du cadre de référence du contrôle interne financier de l’Etat (CRICIF), la note DGFiP/DB relative aux orientations du contrôle interne financier de l’Etat pour 2020 vient remplacer d’une part la note annuelle de la DGFiP sur le CIC et d’autre part la circulaire annuelle de la DB sur le CIB.

Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics, a présenté, ce jeudi 21 novembre 2019, le projet de loi de finances pour 2020, en séance publique, au Sénat.

La direction du Budget publie son rapport d’activité 2018, conçu dans un esprit « yearbook » pour à la fois valoriser le travail de ses équipes, forces vives de la direction, et leur donner une plus grande visibilité.

Ce rapport d’activité invite aussi à une lecture fine de l’ensemble des politiques publiques suivies par la direction, et témoigne ainsi du rôle joué par la direction dans le champ de l’action publique.

Le projet de loi de finances pour 2020 a été adopté ce mardi 19 novembre, en 1re lecture, par l’Assemblée nationale. Le PLF 2020 sera examiné au sénat à partir du jeudi 21 novembre.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Philippe JOSSE, ancien directeur du Budget, actuel président adjoint de la section des finances du Conseil d'État.

Le 15 novembre 1919 naissait la direction du Budget, au lendemain de la Première Guerre mondiale. 100 ans d’engagement au service de l’État, 100 ans de contrôle des dépenses engagées, 100 ans de cadre budgétaire adopté, appliqué et réformé, 100 ans de construction budgétaire et de réformes pilotées, 100 ans d’agents dédiés à une mission d’intérêt général : garantir la soutenabilité et défendre l’efficience de la dépense publique.

Le projet de loi de finances rectificative pour 2019 a été adopté mercredi 13 novembre, en première lecture, par l’Assemblée nationale.
Le projet de loi a été transmis à la commission des finances du Sénat. Le PLFR 2019 sera examiné en séance publique par les sénateurs le lundi 18 novembre.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Hugues BIED-CHARRETON, ancien sous-directeur et chef de service de la direction du budget, actuel directeur départemental des finances publiques de Moselle, et futur directeur régional des finances publiques de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine.

Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Olivier DUSSOPT, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, ont présenté ce jeudi 7 novembre, en conseil des ministres, le projet de loi de finances rectificative pour 2019. Ce texte financier de fin de gestion prévoit un déficit pour 2019 inchangé à 3,1 %, contribue encore à améliorer la sincérité des documents budgétaires, et ne présente aucun décret d’avance, pour la 2e année consécutive.

Le texte est également présenté ce jeudi 7 novembre par Gérald DARMANIN et Olivier DUSSOPT auprès de la commission des finances de l’Assemblée nationale.

Le solde général d’exécution au 30 septembre 2019 s’établit à - 109,0 Md€ contre - 87,1 Md€ à fin septembre 2018.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Jean-Paul HUCHON, ancien président de la région Île-de-France (1998-2015), aujourd’hui professeur adjoint à HEC Paris où il enseigne les institutions et la gouvernance publiques.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Xavier MARETTE, 1er chef de cabinet en poste à la direction du Budget (2017-2019), aujourd’hui chargé des affaires budgétaires et financières au sein de la direction générale de l’aviation civile.

Alexandre GROSSE succède à Sophie MANTEL au poste de chef de service, adjoint à la directrice du Budget, Amélie VERDIER. Alexandre GROSSE retrouve la direction du Budget, qu’il avait quittée en 2015 pour rejoindre le ministère de l’Éducation nationale en qualité de chef du service du budget et des politiques éducatives territoriales au sein de la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO).

L’Assemblée nationale a adopté, ce mardi 22 octobre, la première partie du projet de loi de finances pour 2020 : 354 députés ont voté pour et 186 ont voté contre.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Alexandre SINÉ, inspecteur des finances, ancien secrétaire général du groupe Humanis.

La direction du Budget et la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) ont lancé le 1er octobre dernier une série d’ateliers de travail en région, pour engager le chantier de la déconcentration budgétaire qu’elles co-pilotent dans le cadre du programme de transformation Action publique 2022 et des mesures déclinées dans les comités interministériels de la transformation publique (CITP). Premier temps de la démarche, l’objectif des quatre ateliers régionaux tenus à Lyon, Rennes, Bordeaux et Strasbourg ? Établir un état des lieux, identifier les principaux blocages et irritants mais également les points forts des pratiques existantes.

L’Assemblée nationale débute aujourd’hui, lundi 14 octobre, l’examen de la première partie du projet de loi de finances pour 2020, en séance publique.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Véronique BÉDAGUE, ancienne cheffe de bureau à la direction du Budget, aujourd'hui directrice générale déléguée, membre du comité exécutif du groupe Nexity, chargée du pôle client « Entreprise et Collectivités ».

Le solde général d’exécution au 31 août 2019 s’établit à - 123,1 Md€ contre - 97,3 Md€ à fin août 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

Les projets annuels de performances (PAP) annexés au projet de loi de finances 2020 sont consultables et accessibles en ligne ce mardi 1er octobre 2019.  Conçus pour mieux rendre compte de la performance de l’action publique, ils déclinent la stratégie, les objectifs, les indicateurs et les cibles de résultats des 32 missions attachées aux 124 programmes qui composent le budget général de l'État.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Lorinda BILLANT, passée par les bureaux 3MIRES, 5BIAG et 1BLF, aujourd’hui en poste au ministère de l’Intérieur, et actuelle cheffe du bureau de la synthèse budgétaire et des opérateurs à la direction de l'évaluation de la performance et des affaires financières et immobilières (DEPAFI).

Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics ont présenté en conseil des ministres ce vendredi 27 septembre, le projet de loi de finances 2020.

Le PLF 2020 traduit la volonté gouvernementale de poursuivre la politique de réduction de la dépense publique, avec une dépense publique pour 2020 estimée à 53,4% du PIB, contre 55% en 2017, et la sincérisation des comptes publics plus accrue avec la plus grande responsabilisation des acteurs, traduite depuis 2017 par une exécution budgétaire sans décret d’avances ou la mise en œuvre de la contractualisation avec les collectivités locales. L’objectif du PLF 2020 est également de répondre efficacement à une triple urgence : économique, sociale et écologique.

Comme chaque année, la direction du Budget a participé aux Journées européennes du patrimoine 2019 qui se sont déroulées les  21 et 22 septembre. Très attachée à la nécessité de mieux faire comprendre les finances publiques, et de mieux faire connaître le sens de l’action, la direction  du Budget, notamment par la voix de sa directrice, Amélie VERDIER, a multiplié les échanges auprès du grand public.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Serge DUVAL, ancien chef de bureau à la direction du Budget, aujourd’hui directeur des services administratifs et financiers du Premier ministre.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Hélène CROCQUEVIEILLE-EYSSARTIER, actuelle cheffe du contrôle général économique et financier (CGefi), et ancienne chef de bureau et sous-directrice de la direction du Budget.

Les prochaines Journées européennes du patrimoine (JEP) 2019 se tiendront à Bercy les samedi 21 et dimanche 22 septembre prochains. La 36e édition des JEP s’articule pour le ministère autour des « 30 ans de Bercy ». L’occasion de présenter le patrimoine architectural et artistique du site mais aussi les nombreuses missions des ministères, parfois méconnues. Comme chaque année, la direction du Budget sera au rendez-vous. Nos experts sont mobilisés pour faire des JEP un moment d'échange.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Philippe NICOLAS, directeur du Centre national de la chanson des variétés et du jazz.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Xavier HÜRSTEL, actuel Executive Director de Sopra Steria, et ancien PDG du PMU.

Le solde général d’exécution au 31 juillet 2019 s’établit à – 109,7 Md€ contre - 82,8 Md€ à fin juillet 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

Une version actualisée du recueil des règles budgétaires des organismes a été publiée au journal officiel du 2 août 2019.

La loi n° 2019-811 du 1er août 2019 de règlement du budget et d'approbation des comptes de l'année a été promulguée par le président de la République et publiée au Journal officiel. Elle vient définitivement clore l’année budgétaire et comptable passée.

La loi précise notamment le solde structurel et le solde effectif de l’ensemble des administrations publiques résultant de l’exécution de l’année 2018, le résultat budgétaire de l’État en 2018, et le montant définitif des recettes et des dépenses du budget de l’année 2018.

Une version actualisée du recueil des règles de comptabilité budgétaire de l’État (V5) a été publiée au journal officiel du 1er août 2019.

Le solde général d’exécution au 30 juin 2019 s’établit à - 77,3 Md€ contre - 58,9 Md€ à fin juin 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Vincent FELLER, conseiller-maître à la première chambre de la Cour des comptes.

La circulaire relative à la gestion budgétaire et comptable publique des organismes et des opérateurs de l'État pour 2020 est désormais consultable. Elle précise la doctrine budgétaire et comptable appliquée aux organismes, dans le prolongement de la réglementation édictée dans le recueil des normes comptables des établissements publics nationaux et le recueil des règles budgétaires des organismes, respectivement publiés par voie d'arrêtés le 1er juillet et le 7 août 2015. La circulaire pour l’exercice 2020 tient compte des actualisations portées par la troisième version du recueil des règles budgétaires des organismes (arrêté du 26 juillet 2019).

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Marc LECHANTRE, directeur Business Unit véhicules d’occasion pour le Groupe PSA.

Le débat d’orientation des finances publiques pour 2020, en séance publique au Parlement, débute ce jeudi 11 juillet en matinée à l’Assemblée nationale et se poursuit au Sénat l’après-midi. Ce dernier examine, à l'issue du débat, le projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes de l'année 2018, adopté par l'Assemblée nationale.

La direction du Budget publie le traditionnel document « tiré-à-part » qui complète le rapport préalable au débat d’orientation des finances publiques pour 2020, transmis au parlement le 30 juin dernier.

La direction du Budget publie l’édition 2019 des données de la performance. A l’appui des documents budgétaires annexés au projet de loi de règlement, cette nouvelle édition porte sur l’analyse des résultats obtenus en 2018.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Michel Prada, ancien directeur de la Comptabilité publique (1978-1985) et du Budget (1986-1988) au ministère des Finances.

Le solde général d’exécution au 31 mai 2019 s’établit à -83,9 Md€ contre -55,1 Md€ à fin mai 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

Le rapport sur l’évolution de l’économie nationale et sur les orientations des finances publiques a été transmis le 30 juin 2019 à l’Assemblé nationale et au Sénat, conformément à l’article 48 de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF). À l’attention des parlementaires, ce rapport, composé de deux tomes, permet de présenter la situation et les perspectives de l’économie et de préciser la stratégie de finances publiques du Gouvernement.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Bernard CIEUTAT, budgétaire historique, ancien chef de service de la direction du Budget dans les années 1980. Un riche entretien réalisé par Maurice BESTOSO, qui fut l’un de ses proches collaborateurs à la DB dans les années 1980.

La direction du Budget était invitée ce mercredi 26 juin aux Rencontres des acteurs publics (RAP) 2019 pour commenter, pour la troisième année consécutive,  les résultats du baromètre des acteurs financiers du secteur public réalisé par Acteurs publics, la direction du Budget et le cabinet Deloitte. L’occasion pour la direction de dialoguer sur la transformation de la fonction financière.

L'Assemblée nationale a approuvé jeudi 20 juin 2019 le projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes de l'État 2018, qui confirme la diminution du déficit public de la France sous les 3% de PIB.

 

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Vincent MOREAU, ancien sous-directeur des 3e et 5e sous-directions de la direction du Budget, aujourd’hui chef du service des finances et des achats au secrétariat général du ministère de la Justice.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Bruno METTLING, jeune budgétaire sectoriel dans les années 1980, ancien conseiller technique de différents cabinets ministériels, aujourd’hui président d’Orange Moyen-Orient et Afrique, et président du cabinet de conseil Topics, spécialiste de la transformation sociale et digitale.

Le solde général d’exécution au 30 avril 2019 s’établit à -67,2 Md€ contre -54,3 Md€ à fin avril 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en œuvre du prélèvement à la source.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Stanislas GODEFROY, ancien chef du bureau des lois de finances puis du bureau de la recherche et de l’enseignement supérieur, aujourd’hui responsable du service économique de Lisbonne au sein de la DG Trésor.

Le Parlement lance ce mardi 28 mai 2019 la 2e édition du « Printemps de l’évaluation ». Jusqu’au 6 juin, les ministres seront auditionnés par les parlementaires de la commission des finances de l’Assemblée nationale sur l’exécution des crédits budgétaires alloués aux missions qui relèvent de leur ministère. Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics, inaugure cette 2e édition et sera entendu ce mardi 28 mai dans le cadre de l’évaluation des finances publiques.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Véronique NATIVELLE, actuelle cheffe de service du réseau financier et des comptabilités à la direction des affaires financières du ministère des Armées.

Le projet de loi de règlement du budget et d’approbation des comptes de l’État (PLR) pour 2018 a été présenté ce mercredi 15 mai 2019 en conseil des ministres par Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Roger GOETZE, directeur du Budget, en fonction de 1949 à 1956, et père du décret-loi de 1956, grande réforme qui préfigure les textes organiques relatifs aux lois de finances.

Le solde général d’exécution au 31 mars 2019 s’établit à -40,7 Md€ contre -33,1 Md€ à fin mars 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Julien DUBERTRET, directeur du Budget de mai 2011 à novembre 2013. 

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, ont présenté ce mercredi 10 avril 2019, en conseil des ministres, le programme de stabilité pour les années 2019 à 2022 et le programme national de réforme 2019. Ces documents sont transmis au Parlement et seront adressés à la Commission européenne avant le 30 avril.

Le solde général d’exécution au 28 février 2019 s’établit à -36,9 Md€ contre -28,5 Md€ à fin février 2018. A ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison de l’effet de la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

L’Insee a publié, mardi 26 mars 2019, les résultats détaillés des comptes nationaux trimestriels au quatrième trimestre 2018. La croissance est réévaluée à +1,6 % contre 1,5 % selon la dernière prévision de l’Insee. En moyenne, 2018, l’activité économique progresse de 1,6 %, après +2,3 % en 2017. Le déficit des administrations publiques s'établit à 2,5 % du PIB en 2018, après 2,8 % en 2017.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Frank MORDACQ, actuel directeur régional des finances publiques de la région Centre-Val de Loire et du département du Loiret, mais surtout budgétaire « historique », acteur majeur de la conception et de la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), et auteur des Finances publiques dans la collection « Que sais-je ? », réédité en 2018.

À l’honneur cette semaine de notre série « Portraits de budgétaires depuis 1919 », Isabelle BOUILLOT, première femme directrice du Budget, aujourd’hui directrice-fondatrice d’un fonds d’investissement, « China Equity Links ».

Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, et Gérald DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics, ont dévoilé, vendredi 15 mars 2018, la situation des comptes de la Sécurité sociale pour 2018. Les comptes s’améliorent de 3,9 milliards d’euros par rapport à 2017, soit le plus faible déficit annuel de la sécurité sociale depuis 2001.

En cette année du centenaire de la direction du Budget, nous vous proposons, chaque semaine, de découvrir, ou de redécouvrir, les hommes et les femmes qui ont inspiré, façonné, animé cette direction, mais également celles et ceux qui l’incarnent et la servent aujourd’hui.

Marie-Hélène Bérard, ancienne sous-directrice de la direction du Budget (1982-1986) est revenue pour nous sur ses années à la DB et partager des moments marquants parmi les budgétaires.

Le solde général d’exécution au 31 janvier 2019 s’établit à -17,3 Md€ contre -10,8 Md€ à fin janvier 2018.

En cette année du centenaire de la direction du Budget, nous vous proposons, chaque semaine, de découvrir, ou de redécouvrir, les hommes et les femmes qui ont inspiré, façonné, animé cette direction, mais également celles et ceux qui l’incarnent et la servent aujourd’hui.

Maurice CARADET, ancien sous-directeur de la DB (1967-1974), est autant connu pour le « caradet » budgétaire, que pour la création du Loto en France. Énarque de formation (promotion Félix ÉBOUÉ 1952-1954), Maurice CARADET était réputé pour son sens de l’innovation et son souci de la bonne utilisation des finances publiques ; il incarne à ce titre l’esprit DB.

Édités chaque année les chiffres clés du budget de l'État réalisent la synthèse des grands indicateurs budgétaires de la loi de finances initiale, tels que votés par le Parlement : montant des recettes, crédits de paiement ouverts par mission, solde budgétaire, plafonds des autorisations d’emplois par ministère et répartition par nature des charges budgétaires de l’État (dépenses de personnel, dépenses de fonctionnement, dépenses d’investissement, charge de la dette…) sont ainsi détaillés.

La direction du Budget copilote avec la direction générale des Finances publiques (DGFiP) et la direction de la Sécurité sociale (DSS), l’un des 5 chantiers transverses d’Action publique 2022, consacré à la modernisation de la gestion budgétaire et comptable. Pour Acteurs publics, la directrice du Budget rappelle les enjeux d’un chantier qui se traduit aujourd’hui par l’allègement des contrôles budgétaires, dans la droite lignée des objectifs de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) en 2006, qui préfiguraient l’importance de favoriser une plus grande responsabilisation des gestionnaires publics.

La direction du Budget naît au lendemain de la Première Guerre Mondiale. Alors que les contrôles sur les dépenses publiques avaient quasiment totalement disparu pendant le conflit, le déficit budgétaire atteint environ 27 % du revenu national en 1919. Une administration de la dépense (de la prévision jusqu'au contrôle de son exécution) est alors constituée : un nouvel emploi de directeur est créé au ministère des Finances (gouvernement Clemenceau), alors dirigé par Louis-Lucien Klotz, et institué par la loi du 15 octobre 1919.

Le solde général d’exécution au 31 décembre 2018 s’établit à -76,1 Md€ contre -67,7 Md€ à fin décembre 2017. Ce déficit budgétaire est conforme aux résultats provisoires communiqués le 15 janvier et s’inscrit donc en amélioration de 4 Md€ par rapport à celui prévu par la loi de finances rectificative présentée en novembre 2018 (80,0 Md€).

Depuis le 15 janvier, et sur une période de deux mois, le Gouvernement met en place plusieurs dispositifs et outils  à disposition des citoyens pour participer au grand débat national.

En cette année du centenaire de la direction du Budget, la direction propose de découvrir, ou de redécouvrir, les hommes et les femmes qui ont inspiré, façonné, animé cette direction, mais également celles et ceux qui l’incarnent et la servent aujourd’hui.
Ce cycle débute avec le portait d’Anne Robert Jacques Turgot (1727-1781), ministre des Finances de Louis XVI, souvent perçu au sein de la communauté financière de l’État comme la « figure tutélaire du budgétaire ».

 

Budget Alumni est l’annuaire des cadres de la direction du Budget. Lancé en 2016, il compte à ce jour 830 inscrits. L’année 2019, année du centenaire de la direction, est l’occasion d'en faire l'annuaire de la grande communauté des budgétaires. Budget Alumni vise à référencer les parcours professionnels des agents en poste ou passés par la DB, y compris dans les départements de contrôle.

Le solde général d’exécution au 30 novembre 2018 s’établit à -95,6 Md€ contre -84,7 Md€ à fin novembre 2017.

Par ailleurs, le solde général d’exécution au 31 décembre 2018 s’établit à -76,1 Md€, en hausse de 19,6 Md€ par rapport à fin novembre 2018 sous l’effet d’une augmentation de 24,3 Md€ des dépenses du budget général, d’une augmentation de 5,3 Md€ des prélèvements sur recettes, d’une augmentation de 41,6 Md€ des recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) et d’une augmentation de 7,6 Md€ du solde des comptes spéciaux.

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a présenté, mardi 15 janvier, les premiers résultats de l’exécution budgétaire 2018. Le déficit budgétaire de l’État s’établit, pour 2018, à -76,1 Md€. Il est en amélioration de 4 Md€ par rapport aux prévisions annoncées par la loi de finances rectificative adoptée en novembre, qui statuait sur un déficit de 80,0 Md€.

Afin de traduire dès 2019 les engagements du Gouvernement en matière de simplification des procédures et d’allègements des contrôles, 11 arrêtés ont été publiés au Journal officiel du 6 janvier 2019 permettant l’allègement du contrôle budgétaire a priori pour les services de l’État contrôlés par les contrôleurs budgétaires et comptables ministériels (CBCM).