La coordination interministérielle du contrôle de gestion (C3G et Plénière)

Date de mise à jour 
06/06/2018

Le développement du contrôle de gestion dans l’ensemble des ministères s’appuie sur un réseau interministériel d’experts et de praticiens animé par la direction du budget.

Ainsi que l'indique l'arrêté du 23 juin 2014 modifiant l'arrêté du 27 mars 2007 portant organisation de la direction du budget (article 3), la deuxième sous-direction, en l'occurrence le bureau de la « performance de la dépense publique et de la fonction financière » (2PERF) « est en charge de la coordination des travaux interministériels relatifs au contrôle de gestion et de l’animation des réseaux des contrôleurs de gestion ministériels et des programmes ».

Cette coordination s’appuie sur un réseau du contrôle de gestion interministériel, dispositif transversal qui comprend deux composantes :

  • le Comité de coordination du contrôle de gestion (C3G) ;
  • les Plénières du contrôle de gestion.

 Ce réseau interministériel a vocation à :

  • fournir un cadre permettant de partager les informations et références interministérielles (dispositif de performance des PAP/RAP notamment), les échanges d’expériences, les présentations croisées des dispositifs ministériels de contrôle de gestion, les apports théoriques (cadre conceptuel) et pratiques (applications opérationnelles) enrichissant la démarche spécifique au contrôle de gestion, dans un but de professionnalisation des équipes ;
  • mettre en relation les acteurs ministériels, mutualiser leurs bonnes pratiques, faire émerger une culture partagée des modes et procédures du contrôle de gestion dans l’ensemble des services de l’État (convergence vers un référentiel interministériel) ;
  • apporter des données pertinentes quant aux fonctionnalités des systèmes d’information relevant du contrôle de gestion (usages de l’outil CHORUS, outils de collecte et/ou d’analyse des données relatives aux indicateurs de performance, rapport de gestion, reporting et tableaux de bord, S.I. décisionnels…) ;
  • échanger sur les facteurs d’évolution du contrôle de gestion et en particulier sur l’apport des nouvelles technologies (data-science, data-visualisation, etc.) ;
  • collaborer efficacement avec les autres fonctions managériales ;
  • répondre collectivement de l’amélioration continue de la gestion publique.

Un réseau social professionnel mis en œuvre sur la plateforme Budget+, vient en appui de ces actions au sein d’un groupe « Contrôle de gestion ».

Le C3G : Comité de coordination du contrôle de gestion

La Direction du budget réunit périodiquement les représentants du contrôle de gestion ministériel de l’ensemble des ministères (40 à 50 personnes). Le C3G garantit un contact entre les ministères et mène des travaux visant à accélérer la professionnalisation de la fonction, à répondre aux besoins de formation mutualisée et à favoriser le partage de bonnes pratiques.

Outre les exposés sur l’état du contrôle de gestion dans les différents ministères, toutes sortes de sujets connexes sont traitées en C3G : le métier de contrôle de gestion dans l’administration, le pilotage par la performance, le pilotage des achats, les analyses des coûts, le dialogue de gestion,  la programmation par activités, les référentiels d’analyse de Chorus, etc.

Émanation du C3G, des groupes de travail ou ateliers sont organisés, rassemblant quelques ministères volontaires sur une thématique donnée (par exemple un groupe de travail sur les indicateurs transversaux). Leurs travaux font l’objet d’un rendu (synthèse et livrables).

Les Plénières du contrôle de gestion

Les plénières constituent une instance de communication, d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques ouvertes à l’ensemble des membres du réseau.

Au cours de ces rencontres sont évoquées les thématiques suivantes : la maîtrise des coûts, le pilotage de la performance, les comptabilités (budgétaire, générale, analytique), la déclinaison des objectifs de performance, les modalités d’allocations des moyens ou de conduite du dialogue de gestion, le pilotage par objectif, les indicateurs d’efficience des fonctions support, les leviers de gestion, etc.

Les plénières sont par ailleurs un cadre au sein duquel sont évoqués les travaux relatifs à l’élaboration des volets Performance et coûts des projets (PAP et RAP).

Une grande souplesse préside au choix des thèmes abordés par ailleurs en fonction des sujets d’actualité et une place est toujours faite à la présentation de sujets ou d’expériences d’intérêt commun. Ces présentations sont faites par un membre du réseau ou une personne extérieure.

Contact à la Direction du budget