La direction générale des Finances publiques (DGFiP)

Date de mise à jour 
14/10/2013

La création de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) a été annoncée lors du deuxième Conseil de modernisation des politiques publiques (CMPP) qui s’est tenu le 4 avril 2008. Elle scelle la fusion de la direction générale des Impôts (DGI) et de la direction générale de la Comptabilité publique (DGCP).

Elle a été placée sous l’autorité du ministre délégué chargé du Budget.

La création de la direction générale des Finances publiques (DGFiP) participe à la réforme de l’État menée dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP).

M. Bruno PARENT  a été nommé directeur général des Finances publiques, en conseil des ministres, le 18 juin 2014.

Les objectifs de la réforme instaurant la DGFiP

Quatre objectifs prioritaires sont assignés à la création de la DGFiP :

  • Mieux répondre aux attentes des usagers en leur offrant un guichet fiscal unique sur l’ensemble du territoire ;
  • Mieux répondre aux besoins des collectivités locales en enrichissant les prestations de conseil financier et fiscal qui leur sont destinées ;
  • Améliorer la performance et l’efficacité des services de l’État, en utilisant les complémentarités entre les services, notamment pour mieux lutter contre la fraude fiscale et améliorer le recouvrement de toutes les recettes publiques ;
  • Élargir les perspectives professionnelles des 130 000 agents de la nouvelle direction.


Cette fusion constitue l’un des axes structurant de la modernisation du ministère du Budget, puisque cette direction rassemble plus de 80 % de ses effectifs.

Les grandes missions de la DGFiP

Les grandes missions de la DGFiP concernant la fiscalité et la gestion publique sont les suivantes :

  • Établir les impôts ;
  • Contrôler les déclarations fiscales ;
  • Recenser le patrimoine foncier et conserver les actes relatifs aux immeubles ;
  • Recouvrer les recettes publiques ;
  • Contrôler et exécuter les dépenses publiques ;
  • Produire l’information budgétaire et comptable ;
  • Offrir des prestations d’expertise et de conseil financier ;
  • Gérer la clientèle des dépôts de fonds au Trésor ;
  • Piloter la stratégie immobilière de l’État.