Portrait d'un grand budgétaire : Georges DENOIX, premier directeur du Budget, en fonction de 1919 à 1925

Date de mise à jour 
11/02/2019

La direction du Budget naît au lendemain de la Première Guerre Mondiale. Alors que les contrôles sur les dépenses publiques avaient quasiment totalement disparu pendant le conflit, le déficit budgétaire atteint environ 27 % du revenu national en 1919. Une administration de la dépense (de la prévision jusqu'au contrôle de son exécution) est alors constituée : un nouvel emploi de directeur est créé au ministère des Finances (gouvernement Clemenceau), alors dirigé par Louis-Lucien Klotz, et institué par la loi du 15 octobre 1919.

Le décret du 15 novembre 1919 établit deux bureaux de la direction générale de la comptabilité publique en tant que « direction du budget et du contrôle financier » (DBCF). Le nouveau directeur, Georges DENOIX, alors directeur adjoint chargé du Budget, prend ainsi le titre de directeur du Budget et du Contrôle financier.

1919-2019 : des missions de pilotage de la dépense publique communes

Né en 1878 dans le Périgord, il fait ses études à Paris et entre au Ministère des Finances en 1901 comme rédacteur puis comme inspecteur des Finances en 1906. Il devient chargé de mission en 1912 à la direction générale de la Comptabilité publique, puis chef de cabinet, en 1913, de Georges Privat-Deschanel, directeur général et secrétaire général du ministère. Mobilisé, il est sur le front du 15 octobre 1914 jusqu’en octobre 1916, avant d’être rappelé comme sous-directeur, chargé de diriger les comptables du Trésor. Directeur adjoint au printemps 1918, il est alors chargé des services du Budget, avant de devenir le 1er directeur du Budget.

DENOIX se voit confier 4 principales missions :

  1. Conduire l’ensemble des travaux liés à la présentation devant le Parlement du budget de l’État
  2. Contrôler la marche des dépenses publiques de l’État
  3. Étudier chaque projet impactant les finances de l’État, notamment les rémunérations et traitements et retraites des personnels civils et militaires
  4. Contrôler les règles d’engagement des dépenses et de l’emploi des crédits

Pour aller plus loin :

  • La direction du budget entre doctrines et réalités 1919-1944. Journée d’études tenue à Bercy le 10 septembre 1999. Annexe 3. P 521 à 569. Souvenirs de Georges Denoix. Comité pour l’Histoire économique et financière de la France.
     
  • Le grand état-major financier : les inspecteurs des Finances, 1918-1946. Les hommes, le métier, les carrières. Nathalie Carré de Malberg. Comité pour l’Histoire économique et financière de la France. 2011. Disponible sur Internet : http://books.openedition.org/igpde/95 ISBN : 9782111287518.