Les revues de dépenses

Date de mise à jour 
28/04/2016

Les revues de dépenses constituent un dispositif innovant d’évaluation des dépenses publiques, instauré par la loi de programmation des finances publiques 2014-2019 (article 22). Elles ont pour objectif explicite de documenter des mesures et des réformes structurelles de redressement des comptes publics.

Réalisées en toute indépendance par les corps d’inspection et de contrôle, les recommandations des revues de dépenses n’engagent donc pas le Gouvernement. Leur efficacité repose tant sur leur contenu opérationnel que sur leur procédure spécifique, qui associe étroitement Gouvernement et Parlement.

Un champ de compétence large associé à une démarche opérationnelle

Portant sur l’ensemble des administrations publiques, le champ d’intervention des revues de dépenses est très large. Elles peuvent couvrir tous les domaines de l’action publique et tous les sous-secteurs des administrations publiques (État, agences, organismes de sécurité sociale, collectivités territoriales), comme tous les outils de financement des politiques publiques (dépenses fiscales, crédits budgétaires, taxes affectées, etc.). 

Centrées sur la réalisation d’économies, les revues de dépenses s’inscrivent dans une logique opérationnelle. Chaque revue de dépenses doit permettre d’approfondir la connaissance des dépenses afin de préparer des réformes pouvant être mises en œuvre à court ou moyen terme.  

Une association du Parlement en parfaite articulation avec le calendrier de la préparation du budget

L’une des principales innovations des revues de dépenses par rapport aux autres exercices d’évaluation tient à leur articulation étroite avec le calendrier budgétaire annuel. Ces modalités de mise en œuvre sont directement prévues par la loi de programmation des finances publiques (LPFP) et constituent un élément clé de l’efficacité du dispositif.

La loi dispose ainsi que l’exercice est lancé chaque année de manière concomitante avec le dépôt du PLF. La liste des thèmes faisant l’objet d’une revue de dépenses est présentée dans une annexe budgétaire du PLF dédiée (« jaune »). Les parlementaires sont ainsi informés des thèmes des revues et de leurs enjeux pour en débattre, le cas échéant, avec le Gouvernement.

Les travaux des corps de contrôle doivent être finalisés au cours du premier trimestre. Ce calendrier permet ainsi que les conclusions des revues de dépenses puissent être intégrées à la construction du PLF suivant.  Le Gouvernement en prévoit la diffusion, sans que celle-ci soit précisée dans la LPFP, non seulement dans un souci de transparence, mais aussi dans la volonté de fournir le degré d’information le plus précis et le plus fin, propre à nourrir des échanges éclairés et de qualité au sein du débat public.