Organisation

Date de mise à jour 
20/07/2018

Une organisation légère, modulable et agile en administration centrale

246 agents 8 sous-directions dont 2 sous-directions de synthèse et 6 sous-directions sectorielles.

Les sous-directions sectorielles coordonnent des bureaux compétents sur un ou plusieurs secteurs de l’action publique, selon un découpage permettant de suivre les différentes missions qui structurent le budget de l’État et plus largement l’ensemble des politiques publiques.

Les sous-directions de synthèse sont chargées de synthétiser les travaux des autres sous-directions afin, pour la première, d’établir le cadre et la stratégie de la politique budgétaire et des finances publiques, et, pour la seconde, de fixer les règles de gestion et de promouvoir la performance de la gestion publique.

Grâce à cette organisation permettant aux bureaux de travailler en synergie, la direction du Budget dispose d’une connaissance à la fois synthétique et détaillée par secteur des politiques publiques, de leurs modalités de financement et de leur efficacité.

Un réseau interministériel et régional

Maître d’œuvre du pilotage des finances publiques et de son cadre normatif, la direction s’appuie sur son réseau de contrôleurs budgétaires pour exercer son contrôle sur la programmation et l’exécution budgétaires, renforcer la prévention des risques et s’assurer de la soutenabilité de la gestion.

133 agents dans les contrôles budgétaires ministériels exerçant dans 11 départements ministériels de contrôle budgétaire et comptable ministériels (CBCM).

22 contrôleurs budgétaires en région (CBR) rattachés aux directeurs régionaux, départementaux ou locaux des finances publiques (DRFiP, DDFiP, DFiP).