Discours de politique générale du Premier ministre devant l’Assemblée nationale

Date de mise à jour 
04/07/2017

Mardi 4 juillet, Edouard Philippe, Premier ministre, a prononcé devant l’Assemblée nationale son discours de politique générale. Il y a notamment rappelé l’importance de réduire la dépense publique et de travailler à l’efficience des finances publiques, appelant à ramener le déficit public sous la barre des 3% dès 2017.

La stratégie de finances publiques annoncée par le Premier ministre s’articule autour de 3 principes : la réduction de la dépense publique de 3 points du PIB à horizon 2022, l’abaissement de la fiscalité d’un point du PIB en 5 ans, soit une baisse d’impôts de 20 milliards d’euros, et une plus large visibilité des finances publiques auprès des différents acteurs concernés.

Edouard Philippe a par ailleurs présenté plusieurs leviers d’action pour contribuer à une meilleure efficience de la dépense : stabiliser la masse salariale du secteur public, repenser les politiques publiques qui pèsent sur les effectifs, réévaluer la répartition de crédits budgétaires et la pertinence des missions du budget de l’État, mais également examiner l’ensemble des dépenses fiscales.

Le Premier ministre a également annoncé la préparation d’une loi de programmation des finances publiques, qui portera sur la période 2017-2022, et qui sera examinée puis votée par le Parlement à l’automne, parallèlement au prochain projet de loi de finances 2018.

Cette stratégie des finances publiques sera à nouveau présentée et débattue lors des États généraux des finances publiques qui se tiendront le jeudi 6 juillet à Bercy. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, réunira l’ensemble des parties prenantes : les parlementaires, les représentants des collectivités territoriales et des organismes de sécurité sociale, les partenaires sociaux mais aussi les personnes engagées sur ce sujet dans la société civile.