Baisse significative du déficit budgétaire 2016

Date de mise à jour 
17/01/2017

Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances, et Christian Eckert, secrétaire d’État chargé du Budget et des Comptes publics, ont annoncé, mardi 17 janvier 2017, que le déficit budgétaire de l’État pour 2016 s’établissait à 68,98 milliards d’euros, enregistrant ainsi une baisse de 1,5 milliards d’euros par rapport à 2015.

Le montant du déficit budgétaire pour 2016 est aussi moins élevé que celui prévu par la loi de finances initiale pour 2016, qui s’élevait à 72,3 milliards d’euros, et que celui de la loi de finances rectificative pour 2016, qui annonçait un déficit de 69,9 milliards d’euros.

Michel Sapin et Christian Eckert ont également rappelé que l’État a tenu son objectif de dépense, poursuivant sa politique de sérieux budgétaire, tout en garantissant le financement de ses politiques prioritaires, dans les domaines de la sécurité et de l’emploi notamment.

Les dépenses du budget général hors charge de la dette et pensions pour 2016 ont diminué de 2,8 milliards d’euros par rapport à 2015, et  s’élèvent à 294,8 milliards d’euros.

Par ailleurs, les recettes totales de l’État (recettes fiscales, recettes non fiscales et solde des comptes spéciaux retraité de l’opération de recapitalisation de l’Agence française de développement) sont également conformes aux prévisions annoncées dans la loi de finances initiale pour 2016.

Ces résultats confortent la prévision du Gouvernement d’un déficit de l’ensemble des administrations publiques estimé à 3,3 % du PIB pour 2016.

Le déficit public pour 2016 sera connu le 24 mars 2017.